• dim. Mai 29th, 2022

Célébration de la journée communale

ByAdministrateur

Août 9, 2021

GITEGA/BUJUMBURA/BUBANZA, 9 août (ABP) – Toutes les communes du Burundi ont célébré samedi le 7 août la journée communale, a constaté l’ABP sur place.

En commune Giheta de la province Gitega (centre du Burundi), le chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, qui s’est joint à la population de sa commune natale dans la célébration de la journée dédiée à la fête communale, a convié tous les Burundais à valoriser les valeurs culturelles positives et à unir leurs efforts dans l’exécution des travaux de développement de leurs communes pour atteindre un développement intégral du Burundi.

Les cérémonies se sont déroulées sur la colline Gihuga de la zone Kabanga dans une ambiance de convivialité des populations nombreuses des différentes catégories socioprofessionnelles des 31 collines de la commune Giheta.

Le président de la République du Burundi, qui était en compagnie de son épouse, Mme Angéline Ndayishimiye, a indiqué que cette journée constitue un cadre propice d’évaluer les réalisations de l’année écoulée et de planifier les perspectives d’avenir. Il a ainsi félicité les communes qui se démarquent dans les travaux de développement et a invité les autres à leur emboiter le pas. Il a félicité la population de la commune Giheta pour l’avancée constatée dans les travaux d’augmentation de la production et leur a encouragé à aller de l’avant.

Le chef de l’Etat a convié les Burundais à revaloriser les valeurs culturelles qui constituaient le fondement de l’unité des Burundais pendant la période précoloniale. Il a notamment cité la primauté de Dieu en tout et partout, la nationalité, la langue nationale, le travail collégial, l’entraide mutuelle, le respect de la dignité humaine, la bonne gestion du patrimoine national, la résolution pacifique des conflits, la protection de l’environnement et les activités artisanales variées. Il a déploré la détérioration de certaines de ces valeurs causée par le démon qui a semé des divisions sous prétexte des appartenances ethniques ou autres. Il a ainsi invité les Burundais à surmonter les clivages de toute sorte pour unir leurs efforts dans les différents travaux de développement.

Le président Ndayishimiye a appelé les autorités administratives à faire preuve de responsabilités en privilégiant l’intérêt public. Il leur a recommandé de servir de modèle à la population dans la promotion des projets d’auto-développement qui doivent commencer dans leurs familles et s’étendre ensuite au niveau des communes. Il a notamment recommandé la promotion du petit élevage, des jardins potagers, l’irrigation collinaire des champs pendant la saison sèche et l’initiation des projets innovants pour produire des objets locaux. Il a demandé aux autorités administratives de faire un suivi régulier du vécu quotidien de leurs dirigés pour apporter des réponses en temps opportun. Le chef de l’Etat a invité la population à partager le repas et les boissons dans la joie et la sérénité comme les membres d’une même famille.

Dans son discours, l’administrateur de la commune Giheta, Mme Micheline Ninahaza, a dressé un bilan positif de l’année écoulée dans les différents secteurs de cette commune. Elle a apprécié l’élan des agriculteurs membres de la coopérative “Tsindamapfa” de la zone Kiriba, qui marquent leur visibilité dans l’irrigation de leurs champs et récoltent régulièrement de bons rendements agricoles. Ils servent de modèles aux agriculteurs des milieux environnants. Toujours dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, nombre d’agriculteurs et d’éleveurs manifestent un engouement aux associations et aux coopératives. Ils reçoivent un appui technique, des intrants agricoles et du matériel.

Au niveau de l’éducation, de nouvelles écoles, comme l’Ecole d’excellence sur la colline Musama, sont aussi en cours de construction. Elle s’est aussi réjouie de l’engagement des leaders natifs de cette commune pour restaurer la qualité de l’enseignement. Elle a ainsi adressé ses remerciements à toute la population pour son implication dans l’exécution des travaux de développement, en l’occurrence les leaders natifs de cette commune. L’administrateur communal a saisi l’occasion pour annoncer le cadeau d’une vache Kirezi que la commune a offert au président de la République.

La commune Giheta a également décerné des certificats d’honneur à plus de dix natifs qui ont fait preuve d’abnégation et de dévouement aux différents travaux de développement de la commune. La commune a aussi décerné un certificat d’honneur et une enveloppe à l’élève Philibert Irakoze du Lycée communal de Bukinga, qui s’est classé 1er dans la Direction communale de l’Enseignement de Giheta lors du concours de 9ème de l’année scolaire écoulée, avec une note de 176 points sur 200. L’administration communale de Giheta a aussi promis à cet élève le paiement des frais scolaires au cours de l’année scolaire prochaine. La commune a en outre offert un certificat d’honneur et une enveloppe au directeur de l’ECOFO Gisuru qui s’est classée 1ère au concours de 9ème année, avec un taux de réussite de 91,3 %.

Le chef de l’Etat a fort apprécié l’élève qui a occupé la 1ère place au concours de 9ème année. En guise d’encouragement, le président Ndayishimiye a promis à cet élève la fourniture du matériel scolaire et des frais scolaires au cours des 2ème et 3ème années post-fondamentales. Il a aussi décerné une vache au directeur de ce Lycée communal de Bukinga qui a eu un meilleur lauréat. Il a encore offert deux vaches au groupe des tambourinaires de Gishora.

En commune Ntahangwa de la mairie de Bujumbura, cette fête s’est bien déroulée, a constaté l’ABP sur place.

L’administrateur communal, M. Ernest Niyonzima, a fait savoir que la paix et la sécurité, qui sont le pilier du développement, sont au beau fixe. Il a ainsi parlé des activités déjà réalisées et celles en cours de réalisation.

Par ailleurs, a-t-il indiqué, les autorités de la commune Ntahangwa se sont attelées à éradiquer la consommation et la commercialisation des boissons alcoolisées. Il n’a pas manqué de louer le travail des forces de sécurité dans leur travail d’identifier les gens qui vivent dans la commune sans être enregistrés dans des cahiers de ménages ou sans une carte d’identité.

Dans le domaine de la santé, M. Niyonzima a signalé que les responsables de la commune ont mené des campagnes de sensibilisation invitant la population à respecter les mesures d’hygiène pour lutter

contre le Covid-19.

Concernant le développement de cette commune, l’administrateur communal de Ntahangwa a fait savoir qu’une certaine amélioration a été remarquée dans la perception des impôts et taxes. Il a précisé que cette commune a organisé des travaux de construction de différentes infrastructures publiques, comme l’Ecole technique de Gihosha et le bureau communal de Ntahangwa. Ces constructions sont réalisées grâce aux moyens provenant de la présidence de la République et de la mairie de Bujumbura, a-t-il dit, mentionnant que la construction n’est pas encore terminée.

Par ailleurs, a poursuivi l’administrateur communal, la commune, aidée par la première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye, s’est organisée pour apporter une assistance aux vulnérables de cette localité.

Cependant, M. Niyonzima a déploré que le secteur de l’Education fait face à de nombreux défis, dont le manque de bancs pupitres car, a-t-il fait remarquer, on trouve quatre élèves sur un même banc pupitre. Il a, à cet effet, plaidé pour que la mairie de Bujumbura contribue en ce sens.

Le maire de la ville de Bujumbura, M. Jimmy Hatungimana, qui était parmi les invités à cette fête, a accepté de donner une aide équivalant à 600.000 bancs pupitres pour les élèves. Il a aussi promis d’aider dans la réhabilitation des salles de classe en situation de destruction, en collaboration avec le Directeur provincial de l’enseignement (DPE). La mairie de Bujumbura va également s’impliquer pour que les travaux des infrastructures en cours de construction soient terminés, a-t-il promis, demandant aux natifs de la commune Ntahangwa de sauvegarder la paix et la sécurité en contribuant dans l’éradication des boissons prohibées.

  1. Hatungimana a aussi sensibilisé la population de respecter les mesures d’hygiène prises par le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

En commune et province Bubanza (nord-ouest du Burundi), les cadres natifs de cette localité ont, lors de la célébration de la fête dédiée à la commune du samedi 7 courant, été appelés à retourner sur leurs collines respectives afin de donner leurs contributions dans la mise en œuvre des projets de développement de ces localités qui les ont vus naître et grandir, a-t-on appris.

Dans son allocution, l’administrateur de la commune Bubanza, Mme Olive Niyonkuru, s’est dit satisfaite de la contribution des habitants sur place, des cadres natifs et des autres partenaires dans la réalisation des différents projets de développement. Elle a, à cet effet, évoqué la construction de 41 sources aménagées par la communauté musulmane de cette commune, la distribution des semences sélectionnées et des intrants agricoles par les projets de FIDA et d’ADISCO, la construction de 10 salles de classe, l’adduction d’eau potable, la réhabilitation des pistes et ponts, et la protection de l’environnement.

Durant cette fête, un des cadres natifs de la commune Bubanza a promis sa contribution pour l’électrification de la colline Ruvumvu, la disponibilisation des compteurs électriques et un transformateur pour l’électrification de la colline Kanama et la zone Muramba. Il a aussi promis sa participation dans l’éclairage public, a-t-on appris sur place.

Quant au président du conseil communal, Gervais Ndayizeye, il a demandé la concentration des efforts sur l’enseignement de qualité qui, selon lui, est l’un des piliers majeurs du développement. Néanmoins, il a déploré la faible participation dans cette fête dédiée à la commune.

L’administrateur communal et le président du conseil communal de Bubanza ont invité les cadres natifs et habitants de se préoccuper du développement de leurs collines. L’autre appel est celui de suivre de près les élus collinaires afin de vérifier s’ils travaillent dans la ligne de l’Etat responsable et laborieux.

A noter que cette fête communale a été marquée par le partage des boissons et de la nourriture locales.