• mer. Mai 18th, 2022

Préparation de la saison culturale A

ByAdministrateur

Sep 12, 2021

RUYIGI, 8 sept (ABP) – Le gouverneur de la province Ruyigi (est du Burundi), Mme Emérencienne Tabu, appelle la population de sa province à préparer à temps la prochaine saison culturale A pour que tous les défis susceptibles de freiner ou diminuer la production de cette saison puissent être identifiés et résolus à temps.

Cet appel est également réitéré par le directeur du Bureau provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage (BPEAE) à Ruyigi, M. Rénovat Simuzeye, qui demande aux administratifs à la base, aux techniciens agronomes et aux moniteurs agricoles de s’enquérir des défis et problèmes rencontrés par les agriculteurs pour que le BPEAE puisse les aider à trouver des solutions.

Ces appels ont été lancés lors d’une réunion tenue mardi le 7 septembre visant à mieux préparer ladite saison culturale.

Selon le gouverneur Tabu, la population de Ruyigi est, d’ores et déjà, interpellée à labourer et cultiver à temps les champs dans l’objectif d’améliorer la production et suivre le mot d’ordre du président de la République visant à augmenter le rendement et la production dans tous les domaines de la vie du pays.

Les techniciens du BPEAE ont quant à eux le mot d’ordre d’aller vers mettre sur pied des stratégies qui fonctionnent pour faire un suivi régulier et rigoureux visant à offrir une nouvelle percée dans la production des différentes cultures pour cette saison culturale A. Elle leur a, entre autres, demandé de rapprocher de la population les engrais, de s’assurer que chaque demandeur de cet engrais a été servi et que l’engrais est utilisé à l’usage auquel il était destiné. C’est au moment où les communes de la région naturelle du Kumoso, proches de la Tanzanie voisine, ont autrefois connu des cas de vente illicite de ces engrais chez la population tanzanienne.

Quant au directeur du BPEAE de Ruyigi, il invite les administratifs à tous les échelons et les techniciens du BPEAE à s’enquérir des doléances, suggestions et ou lamentations de la population afin de pouvoir acheminer toutes les opinions nécessaires pour décider et agir en tenant compte des avis de tout le monde et pour le bien de toute la population. Il a fait savoir que la culture des marais est actuellement terminée et qu’elle s’est bien déroulée, soit à plus de 90%.