• dim. Mai 29th, 2022

Le gouvernement du Burundi promet le payement des factures aux victimes des jets de grenades lancés dans la nuit du 20 septembre 2021 à Bujumbura

ByAdministrateur

Sep 23, 2021

BUJUMBURA, 21 sept (ABP) – Le premier ministre burundais, Alain Guillaume Bunyoni, accompagné du ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Thaddée Ndikumana, et du ministre en charge de la défense, Alain Tribert Mutabazi,  a effectué  mardi le  21 septembre 2021, une visite à l’hôpital Prince Régent Charles pour constater l’état de santé et la manière dont les victimes des jets de grenades lancés par des personnes non encore identifiées dans la nuit du 20 septembre 2021 à l’ex-marché central de Bujumbura et à Jabe sont soignés.

Après cette visite, le premier ministre a indiqué à la presse que selon les informations provenant des services de sécurité, 104 personnes ont été touchées par les éclats et que parmi ces dernières, deux personnes ont succombé alors que les 102 qui restent sont en train de bénéficier des soins, la plupart à l’hôpital Prince Régent Charles et d’autres dans des structures de soins se trouvant en mairie de Bujumbura.

A ces malades ou victimes de ces actes qu’il juge terroristes, il les a tranquillisés en leur rassurant qu’ils seront bien traités et leur a promis que les factures y relatives seront adressées au gouvernement pour payement en totalité.

Il a également mentionné que s’il advenait que parmi ces blessées, ceux qui deviennent vulnérables et ne puissent pas avoir les moyens nécessaires de se supporter, le ministère en charge des affaires sociales et de la solidarité nationale lui prendra en charge pour lui assurer bonne guérison.

A la population burundaise, le premier ministre l’a invitée d’être toujours aux aguets pour veiller à la sécurité du pays en informant à l’administration et aux forces de l’ordre toute chose qui est dans le sens de perturber la sécurité.

Il a profité de cette occasion pour décourager de tels actes et a fait savoir que des dispositions nécessaires sont déjà prises par les forces de l’ordre pour limiter les dégâts et de prévenir de façon efficiente de tels actes.