• mar. Sep 27th, 2022

Le plan d’actions annuel du gouvernement 2021-2022 au menu du Conseil des ministres

ByAdministrateur

Oct 6, 2021

BUJUMBURA, 1er oct (ABP) – Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi le 29 septembre 2021 à Gitega sous la présidence du chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye avec 8 points à l’ordre du jour dont celui relatif au Plan d’actions annuel du gouvernement 2021-2022 selon le communiqué de presse émanant du secrétariat général du gouvernement.

Vue partielle des membres du gouvernement  au Conseil    des ministres

Ce projet de plan d’action annuel du gouvernement 2021-2022 a été présenté par les services de la Présidence de la République du Burundi.  Selon le communiqué, ce Plan constitue la synthèse d’actions que les ministères ont planifiées comme activités phares de l’année, ajustées selon la loi budgétaire 2021-2022. Les actions retenues dans ce Plan présentent une portée nationale et assurent la mise en œuvre des politiques et stratégies sectorielles, ainsi que les Objectifs de développement durable. Elles poursuivent aussi les objectifs inscrits dans la Vision Burundi 2025 et s’inspirent des grands axes du Plan national de développement du Burundi 2018-2027. Ce plan d’actions comprend en outre les actions issues du projet national « Ewe Burundi Urambaye ». Après échange et débat, le plan d’actions a été adopté avec entre autres recommandation d’intégrer les actions phares et prioritaires. Il a été également recommandé que les ajustements proposés par différents ministères soient intégrés dans le document dans un délai ne dépassant pas trois jours. Il a été recommandé que dans le futur, le document soit prêt dans le premier mois qui commence l’année budgétaire.

Le projet de loi portant ratification de l’accord de coopération pour l’exécution du projet de gestion des ressources hydriques du Burundi entre le gouvernement du Burundi et celui de la République Arabe d’Egypte, signé le 24 mars 2021, au Caire en Egypte, était aussi à l’ordre du jour. Il en est de même du projet de loi portant ratification de l’accord relatif à l’exemption de visas pour les détenteurs de passeports diplomatique, spécial et de service entre le gouvernement du Burundi et le gouvernement de la République Arabe d’Egypte signé le 24 mars 2021 au Caire. Après échange, le Conseil les a adoptés en recommandant que, pour ce qui est des ressources hydriques, le Burundi mette un accent particulier sur leur conservation ainsi qu’un appui de la République d’Egypte en ce qui concerne la lutte contre la désertification.

Le Conseil a aussi analysé le projet d’accord de financement pour la déviation de la route Nationale numéro 1 (RN1) entre le Burundi et la République Populaire de Chine. Il se réfère à l’accord de coopération économique et technique signé entre les gouvernements burundais et chinois le 28 septembre 2018. Il concerne notamment la construction d’une route d’une longueur de 5,458 km, d’une largeur de chaussée de 7 mètres et de 2,25 mètres de largeur des accotements pour chaque côté.  Cette route sera construite sur un don de la Chine équivalente à 185.920.000 yuans. Après analyse, le Conseil a adopté le projet et a demandé qu’il soit mis en œuvre le plus rapidement possible selon le tracé proposé par la partie qui va donner le financement.