• mar. Oct 19th, 2021

La Direction provinciale de l’Education fait face à plusieurs défis

ByAdministrateur

Oct 12, 2021

RUMONGE, 11 oct (ABP) – La Direction provinciale de l’Education à Rumonge connait encore des défis empêchant les progrès dans le secteur de l’éducation, a indiqué le directeur provincial de l’éducation à Rumonge, M. Isaac Ndikuriyo, dans une réunion tenue le samedi 9 octobre à l’intention des intervenants dans ce secteur dans le but de voir ensemble les stratégies à mettre en œuvre pour augmenter le rendement.

La province Rumonge a connu des progrès au cours de l’année scolaire écoulée, a signalé M. Ndikuriyo, indiquant qu’elle s’est classée 13ème au concours national de la 9ème année fondamentale. C’est au moment où elle venait de passer trois années consécutives en se classant dernière.

Selon M. Ndikuriyo, les défis qui empêchent au secteur de l’éducation de progresser persistent encore. Il a cité, entre autres, le cas des jeunes qui négligent et abandonnent l’école au profit de la pêche, et d’autres qui vont dans les pays limitrophes à la recherche de l’argent.

D’autres défis dans beaucoup d’établissements scolaires sont liés au manque de matériel didactique, de bancs pupitres et du personnel enseignant. Les directions scolaires font souvent recours aux professeurs vacataires pour couvrir les besoins en enseignants, ce qui devient un fardeau pour les parents qui doivent s’occuper de la contribution du paiement de leurs frais d’encouragement.

Le gouverneur de la province Rumonge, M. Consolateur Nitunga, a invité les parents et les administratifs au niveau des zones et collines de suivre de près l’éducation de leurs enfants. Il a également interpellé les natifs, les membres des confessions religieuses ainsi que les partenaires techniques financiers à contribuer afin de pallier aux obstacles qui se présentent dans le secteur de l’éducation à Rumonge. Il n’a pas oublié de remercier la diaspora pour avoir donné une aide composée de livres à la direction provinciale de l’Education à Rumonge au début de l’année-scolaire 2021-2022.

Au moment où certains directeurs et enseignants préfèrent habiter loin de leurs lieux de travail, le gouverneur Nitunga leur a mis en garde, précisant que ces derniers seront remplacés s’ils ne changent pas car, a-t-il dit, ce comportement perturbe les activités scolaires.

Les participants à la réunion ont proposé le remplacement des directeurs des établissements scolaires qui ont obtenu 0% dans les examens nationaux et ceux qui ont octroyé des faux bulletins à la fin de l’année-scolaire 2020-2021, a-t-on appris.