• ven. Déc 2nd, 2022

Commémoration du 28ème anniversaire de l’assassinat du héros de la démocratie

ByAdministrateur

Oct 25, 2021

BUJUMBURA, 21 oct (ABP) – Le Burundi a commémoré le jeudi 21 octobre, le 28ème anniversaire de l’assassinat du héros national de la démocratie, le président Melchior Ndadaye.

Le couple présidentiel accompagné par la 1ère dame du Niger, Hadiza Bazoum, les hauts cadres du pays ainsi que les représentants du corps diplomatique au Burundi, a rehaussé de sa présence, les cérémonies marquant la commémoration du 28ème anniversaire de l’assassinat du 1er président démocratiquement élu, Melchior Ndadaye. Les cérémonies ont débuté par une messe en sa mémoire qui a été célébrée à la cathédrale Régina Mundi.

La 1ère dame du Niger accompagnée par l’épouse du président de l’assemblée nationale venant de déposer une gerbe de fleur

Dans son homélie, le vicaire général de l’archevêché de Bujumbura, Anatole Ruberinyange a relevé que deux mots essentiels devraient retenir l’attention des fidèles, pour les passages des saintes écritures de ce 21 octobre, la parole de Dieu consacré par l’église tous les 21 octobre, une parole qui cadre, selon lui avec l’héritage laissé par feu Melchior Ndadaye.

Le 1er mot est celui du « feu » d’amour allumé par l’Esprit Saint. Il a interpellé chacun pour l’allumer et le garder dans son cœur. Pour lui ce feu ne peut pas être exclusivement allumé par une seule ethnie mais par tout le monde et ne sera pas intégral s’il se remarque encore des burundais en exil et des personnes vivant encore à l’écart des autres.

Le 2ème mot est la paix citée par Jésus Christ, dans l’évangile du jour, le vicaire Ruberinyange ayant interpellé les burundais pour être des artisans de paix véritable, à l’exemple de Jésus Christ.

Ce serviteur de Dieu a appelé à prier pour nos dirigeants afin qu’ils réalisent les rêves du héros de la démocratie, qu’il n’a pas pu réaliser de son vivant.

Après cette messe, les cérémonies se sont poursuivies au monument du héros de la démocratie où des gerbes de fleurs ont été posées. Cette séance a été ouverte par le couple présidentiel qui a déposé la gerbe de fleurs sur la tombe de feu M. Ndadaye et sur celui du martyr inconnu, suivi par la 1ère dame du Niger accompagnée par l’épouse du président de l’Assemblée nationale, la représentation diplomatique au Burundi, la veuve de feu président M. Ndadaye et sa famille.

Des gerbes de fleurs ont été également posées par les partis politiques agréés et l’association des Veuves et orphelins de la démocratie (AVOD).

Les cérémonies ont été clôturées par le discours de feu président Ndadaye, lors de la victoire de son parti, aux élections présidentielles de 1993.