• mar. Juin 28th, 2022

Le premier ministre a reçu en audience le sous-secrétaire général des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix

ByAdministrateur

Nov 2, 2021

BUJUMBURA, 26 oct (ABP) – Le premier ministre burundais, M. Alain Guillaume Bunyoni, a reçu mardi le 26 octobre, dans son bureau, le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, M. Jean Pierre Lacroix.

A la sortie de l’audience, le porte-parole du premier ministre, M. Moïse Nkurunziza, a indiqué à la presse que les deux autorités ont essentiellement échangé sur la paix et la sécurité, non seulement au Burundi, mais aussi dans les pays voisins, dont la RDC. Ils ont, à cet effet, manifesté l’intérêt à ce que ce pays retrouve la paix, a-t-il souligné, arguant que ce sera un intérêt pour l’ONU, mais aussi pour le Burundi.

Selon le porte-parole du premier ministre, cette autorité onusienne a précisé qu’il est venu au Burundi pour féliciter ce pays pour les troupes qui prestent en Centrafrique et qui marquent de bonnes prestations. Il a profité de cette occasion pour remercier les autorités burundaises, le peuple burundais et les troupes burundaises elles-mêmes qui prestent d’une façon exemplaire en Centrafrique.

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix a aussi fait savoir qu’il est venu au Burundi pour dialoguer avec les autorités du pays en leur montrant que l’ONU est satisfaite de la manière dont les troupes burundaises interviennent dans la stabilisation de certains pays qui ont encore des questions en rapport avec la sécurité. Il a saisi cette opportunité pour informer que l’ONU a déjà entamé des étapes pour qu’un mémorandum d’entente soit signé afin qu’une unité additionnelle des troupes burundaises puisse être déployée en Centrafrique.

D’après M. Nkurunziza, le premier ministre burundais a souhaité la bienvenue à cette autorité onusienne qui a préféré visiter le Burundi, expliquant que c’est un honneur pour le Burundi qu’une telle autorité vienne au Burundi pour constater réellement les acquis de la stabilité de la paix et de la sécurité, où le Burundi s’achemine vers le développement.

M. Bunyoni a signalé que le Burundi a une tradition de venir au secours à son voisin et que c’est dans ce cadre que le Burundi reste prêt à intervenir en cas de besoin, sur demande de l’ONU. Il a aussi ajouté que le Burundi fait également reconnaissance de ce que les Nations Unies ont fait au Burundi, à travers des appuis multiformes que le département chargé du maintien de la paix a accordé pour le Burundi depuis 2005 jusqu’aujourd’hui, a indiqué M. Nkurunziza.

A cette même occasion, le porte-parole du premier ministre a fait savoir que M. Bunyoni a précisé que le Burundi dispose de deux centres opérationnels, dont l’un pour l’armée burundaise et l’autre pour la police burundaise. Selon lui, ces deux centres sont équipés et préparent des hommes qui restent en attente pour intervenir en cas de besoin et sur demande de l’organisation onusienne et celle africaine.