• jeu. Déc 8th, 2022

Des caféiculteurs demandent à l’Etat de revoir à la hausse le prix du kilogramme de café

ByAdministrateur

Nov 17, 2021

BUBANZA, 13 nov (ABP) – Des caféiculteurs de la province Bubanza (nord-ouest du Burundi) demandent à l’Etat de revoir à la hausse le prix du kilogramme de café, et aux administratifs provinciaux de suivre de près le vol en quantité, par des commerçants sur des balances utilisées lors de l’achat du café, a-t-on appris du lancement de la campagne de pulvérisation des caféiers, qui a eu lieu vendredi le 12 novembre en province Bubanza.

Les données du Bureau provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage (BPEAE) montrent que la province Bubanza possède 23 841 caféiculteurs, avec 6 873 390 caféiers, et s’attend à une production de 20 620 tonnes de café.

Néanmoins, certains caféiculteurs, contactés par l’ABP, jugent insuffisant le prix du kilogramme de 700 FBu, reçu, comparativement au coût des travaux d’entretien jusqu’à la récolte. Un des caféiculteurs, rencontré sur la colline Gashinge en commune Musigati, a indiqué qu’une tonne qu’il a récoltée sur 2000 caféiers, a été vendue à 700000 FBu, alors que les travaux d’entretien lui avaient coûté plus d’un million de francs burundais. Il a demandé, donc, à l’Etat de revoir à la hausse le prix du kilogramme, car, a-t-il dit, même d’autres produits de première nécessité ont connu une flambée des prix. Ces caféiculteurs ont déploré, aussi, le vol en quantité par des commerçants, sur des balances utilisées lors de l’achat de café, a-t-on appris sur place.

Quant au gouverneur de la province Bubanza, Cléophas Nizigiyimana, ainsi que le superviseur agronomique à l’ODECA, Nestor Nyandwi, ils ont tranquillisé les caféiculteurs que l’Etat ne ménagera aucun effort pour les conforter, mais leur ont demandé un bon entretien de leurs caféiers pour l’augmentation de la production afin de faire entrer des devises au pays.