• jeu. Déc 8th, 2022

La Fondation de Bonne Action « Umugiraneza » a octroyé une aide en vivres au centre DISARA

ByAdministrateur

Nov 25, 2021

CIBITOKE, 24 nov (ABP) – Une délégation de la Fondation de Bonne Action « Umugiraneza », dirigée par la première dame du pays, Mme Angélique Ndayishimiye, a visité ce mardi 23 novembre, le centre dénommé Disability Response association (DISARA) Burundi, dans le cadre de ses actions de charité, à travers le soutien et les assistances aux vulnérables.

Selon l’assistant de la présidente de ladite Fondation, M. Désiré Mpfubusa, l’objectif de cette visite était de manifester un esprit d’amour et d’humanité à l’endroit d’une trentaine d’enfants vivant avec différents handicaps. Ils sont nourris et pris en charge pendant la journée et 41 élèves appuyés en matériels scolaires par le centre DISARA, depuis septembre dernier.

Cette délégation de la première dame du Burundi apportait une aide pour ce centre d’une valeur de cinq millions. Elle est constituée de riz, de haricot, de farine de blé et du maïs, du sucre, du sel de cuisine, de l’huile, de la bouillie et du polichi pour les nourrissons, et du matériel scolaire.

Le chef de la délégation a signalé aussi que cette aide vient comme appui à ces enfants vulnérables, pendant les fêtes de fin d’année et pour permettre de savourer la joie comme d’autres citoyens burundais. Autre message véhiculé par l’orateur était d’interpeller les voisins dudit centre et les natifs à faire de leur mieux pour ce centre, qui a de besoins multiples.

Quant au président du centre DISARA, M. Siméon Habimana, il a exprimé ses sentiments de satisfaction à l’endroit de la fondation bonne action Umugiraneza, qui a offert au centre des vivres qui seront utilisés plusieurs semaines. Il a indiqué que ce centre qui est l’initiative d’un natif de Buganda, vivant avec handicap et résidant actuellement en Australie, a besoin principalement d’un centre de santé pour les soins multiples ; d’un véhicule pour déplacement de ces enfants entre le centre et leurs domiciles ; et de la ration pour nourrir au quotidien les locataires de ce centre, et permettre aux parents d’aller travailler et gagner un peu d’argent.

Dans ses projets, le centre DISARA envisage initier dans un proche avenir, des métiers de soudure, de menuiserie, et de couture, pour des adultes avec des handicaps physiques, lesquels vont créer des coopératives, et de ce fait contribuer au développement de la province en particulier et du pays en général.