• dim. Nov 28th, 2021

Les inspecteurs du travail et de la sécurité sociale appelés à s’imprégner des contenus des nouveaux codes du travail et de la protection sociale

ByAdministrateur

Nov 25, 2021

GITEGA, 24 nov (ABP) – L’assistant du ministre de la Solidarité nationale, des Affaires sociales et des Droits de la personne humaine et du Genre, Mme Ncutinamagara Tantine a ouvert mardi le 23 novembre, à Gitega, les travaux d’un atelier de vulgarisation des codes du Travail et de la protection sociale à l’intention des inspecteurs du travail et de sécurité sociale et des responsables provinciaux de la protection sociale et des parquets des régions nord et centre du pays.

Cet atelier organisé par le ministère en charge des affaires sociales et le ministère en charge du travail avec l’appui du projet Merankabandi a pour objectif d’offrir aux participants le cadre d’appropriation de ces codes afin qu’ils puissent confectionner les textes d’application et soient capables de les faire respecter.

 

L’assistant du ministre ayant les affaires sociales dans ses attributions a indiqué que depuis l’adoption de la politique nationale de protection sociale en 2011, le gouvernement de la République Burundi ne ménage aucun effort pour l’alignement des programmes en faveur de sa mise en œuvre. C’est dans ce cadre que le code de sécurité sociale et le code du travail ont été révisés en code de la protection sociale et en code du travail et adoptés respectivement en mai et novembre 2020.

La redéfinition de ces instruments juridiques avait pour but de favoriser un cadre légal adéquat et réadapté au profil actuel des besoins de protection sociale et aux nouvelles orientations de sa politique.

Selon l’assistant du ministre en charge des affaires sociales, le présent atelier a été organisé à l’intention des participants pour éveiller leur conscience aux problèmes de règlement des conflits du travail et de la protection sociale.

Mme Ncutinamagara a invité ces responsables à porter l’attention voulue à l’édification d’un système de protection sociale viable et inclusif et le travail décent pour réduire des conflits de travail et de protection sociale. Elle a aussi signifié que les mesures visant à garantir la sécurité sociale effective devraient être soutenues par des actions palpables de la part des instances juridiques.