• lun. Fév 6th, 2023

Message du président de la République à la Nation

ByAdministrateur

Jan 4, 2022

BUJUMBURA, 1er jan (ABP) – A l’occasion du Nouvel An 2022, le président de la République, Évariste Ndayishimiye a adressé, le 31 décembre 2021, un message à la Nation, étant au palais présidentiel Ntare Rushatsi et en présence des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique et consulaire, d’organisations nationales et internationales.

Le président de la République a, d’emblée annoncé que l’année 2022 sera placée sur le signe du développement agricole étant que « l’agriculture est source de la richesse du pays ». Il a exprimé sa satisfaction par rapport à ce qui est en train d’être entrepris dans le domaine de l’agriculture. Malgré cela, il a signifié que des lacunes ont été constatées dans ce secteur et que des actions ont été entreprises pour y remédier.  Le président de la République a indiqué que le Burundi sera considéré comme un pays sur la voie de développement lorsque tous les Burundais et les entrepreneurs auront entrepris et investi des projets agricoles.

Outre l’agriculture, le président de la République, a fait savoir que d’autres secteurs seront soutenus au cours de l’année 2022.

Dans le domaine de la bonne gouvernance, il a fait savoir que le gouvernement envisage la décentralisation des services ministériels jusqu’au niveau des communes.

Dans le domaine judicaire, le président de la République a recommandé aux responsables des tribunaux, cours et parquets de défendre les intérêts du pays en veillant à ce que chacun réponde de ses actes. Il a, à cet effet, annoncé qu’à l’exception des prisonniers qui ont été condamnés pour meurtre ou atteinte à la vie, les autres prisonniers qui ont été condamnés pour détournement ou vols vont comparaître étant libres. À l’endroit de ces derniers, le président de la République a précisé que l’objectif sera de les faire payer ce qu’ils ont détourné, précisant que le gouvernement ne paiera plus en lieu et place de ceux qui se seront rendus coupables.

En matière de coopération internationale, a-t-il dit, l’entrée dans l’an 2022, coïncide avec une approche de bonnes relations avec la communauté internationale. À ce propos, le président Ndayishimiye a indiqué que le Burundi a eu de nouveaux amis, précisant que le Burundi va continuer sur cette lancée. S’agissant des relations avec l’Union européenne, le président de la République a indiqué que des pourparlers n’ont pas encore abouti mais sont sur un niveau satisfaisant. D’après le président de la République, ce qui est intéressant c’est que l’Union Européenne est le 2éme contributeur dans les projets de développement après la Banque Mondiale.

Dans le domaine économique, le président de la République se réjouit que des projets d’envergure sont en cours, notamment la construction des routes, des formations sanitaires, des écoles et des chantiers énergétiques. Il a reconnu que le chemin du développement économique est encore long, du fait que ces projets demandent l’engagement du gouvernement en sollicitant des prêts auprès des institutions financières internationales. Ainsi, a-t-il fait savoir il faut que les caisses de l’État soient renflouées afin de financer ces projets, remerciant au passage les contribuables qui relèvent ces caisses.

Dans son message à la Nation, le président de la République a prodigué une série de conseils en appelant les Burundais en sauvegardant la paix et la sécurité tout en restant mobilisés au travail.

Il a interpellé la population à protéger l’environnement par la plantation d’arbres fruitiers dans les parcelles et dans les agglomérations urbaines, mais aussi par la lutte antiérosive par le traçage des courbes de niveaux. Il a insisté sur le leadership des administratifs à la base pour que ces activités soient pleinement réalisées.

Le président de la République a également insisté sur la transparence dans la gestion financière des entreprises étatiques, en les interpellant à rendre compte des états financiers par une comptabilité rigoureuse. Le président Ndayishimiye a insisté pour une synergie dans la lutte contre la corruption et malversations économiques, ainsi que le suivi rigoureux des finances publiques, sans oublier la lutte contre le commerce irrégulier.

Le chef de l’Etat a appelé les Burundais encore en exil à rentrer au bercail pour s’associer aux autres citoyens burundais dans des travaux de développement du pays. Il a aussi recommandé aux intellectuels burundais à retrousser les manches et se donner corps et âme pour le développement de leur pays ; et se dissocier du comportement qui ne les honore pas.

Il a saisi cette occasion pour remercier les organisations internationales qui soutiennent le Burundi dans son développement.

Il a exprimé sa gratitude à l’endroit des organisations locales qui soutiennent les Burundais dans des moments difficiles. Le président Ndayishimiye a exprimé aussi sa gratitude à l’endroit des membres du gouvernement qui, ont changé de méthodes de travail et qui sont actuellement à l’œuvre pour servir la population. Outre les membres du gouvernement, le président de la République a remercié les journalistes qui sont « les yeux, les oreilles et la bouche de la population », indiquant qu’ils transmettent aux Burundais des messages constructifs qui les aident dans leur développement.

                                                                                          Vue partielle des invités