• dim. Mai 29th, 2022

L’Agence de développement du Burundi affiche un bilan positif pour le premier semestre de l’année budgétaire 2021-2022

ByAdministrateur

Jan 14, 2022

BUJUMBURA, 13 jan (ABP) – Le directeur général de l’Agence de développement du Burundi (ADB) M. Désiré Musharitse a indiqué, mercredi le 12 janvier 2022, au cours d’un café de presse organisé à City Hill Hôtel, que le premier semestre de l’année budgétaire 2021-2022 a été marqué en grande partie par des activités relatives à la promotion des exportations.

Selon M. Musharitse, plusieurs actions ont été effectuées par l’ADB pour relever les défis de ce secteur. Il a cité entre autres, l’organisation d’un salon horticole 1ère édition, sous le thème, « Vers la diversification des exportations pour la création d’emplois et le développement économique » du 2 au 3 décembre 2021.

Il a signalé que ce salon a été organisé, dans l’objectif de faire une exposition des produits horticoles, de renforcer la visibilité des acteurs et des potentialités du secteur, d’identifier les défis et contraintes auxquels font face les producteurs et les unités de transformation.

Il s’agissait aussi d’identifier les questions transversales et proposer des solutions, proposer et maintenir un cadre d’échanges entre acteurs et intervenants du secteur en question et renforcer un réseautage entre acteurs, a-t-il ajouté.

En plus du secteur horticole, le directeur général de l’ADB a précisé que, son institution a organisé à Gitega, un atelier de renforcement des capacités pour la production du miel orienté vers l’exportation. L’ADB a aussi participé activement dans les différentes activités et réunions orientées vers l’exportation.

Au niveau du Guichet unique de création des sociétés, de juillet à décembre 2021, l’ADB a enregistré 2673 personnes morales et 2255 personnes physiques. Dans le cadre de la mise en application des dispositions du Code des investissements, l’ADB, à travers son Service appui et assistance aux investisseurs, a poursuivi le traitement des dossiers liés aux demandes d’accès aux avantages.

Ainsi, pour ce semestre, 21 certificats d’éligibilité aux avantages du Code des investissements ont été octroyés, correspondant à un capital prévisionnel de 354 .865. 847. 713 BIF avec une projection de 916 emplois. Parmi ces 21 projets, 10 sont du secteur de l’industrie de transformation avec 60% du capital prévisionnel total.

M. Musharitse a également indiqué que, dans le cadre d’assurer le suivi de la destination des biens exonérés, la cellule Suivi-Evaluation de l’ADB a effectué des visites de terrain visant à vérifier si les entreprises ont respecté leurs engagements, pour faciliter le travail de traitement des demandes de certificat temporaire de conformité.

Ainsi, au cours de cette période, l’ADB a délivré 74 certificats temporaires de conformité aux engagements dans le cadre du Code des investissements. Les investisseurs ont déjà investi 170. 199. 300. 693 BIF par rapport au montant prévisionnel de 379.652.581. 846 BIF, soit 44,83%. Sur 4748 emplois prévus, 2327 emplois ont été déjà créés, soit 49%.

Au cours de ce premier semestre, l’ADB s’est occupé aussi à organiser et à participer dans les grands évènements de promotion de l’image du Burundi.