• sam. Avr 20th, 2024

Le couple présidentiel octroie des tôles à 158 ménages des déplacés intérieurs de la commune Rango

ByAdministrateur

Jan 18, 2022

KAYANZA, 17 jan (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, en compagnie de son épouse, a partagé la prière dominicale avec les chrétiens de la paroisse Gasenyi, située en commune Rango de la province Kayanza (nord). Après la messe, le chef de l’Etat s’est rendu au chef-lieu de la commune, où il a octroyé des tôles à 158 ménages des déplacés intérieurs, des quatre sites éparpillés dans cette commune.

Étaient également présents à cette messe le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Déo Guide Rurema, le secrétaire permanent au ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique et d’autres hauts cadres natifs de la province Kayanza, a noté l’ABP sur place.

Dans son homélie axée sur l’évangile de Saint Jean, un évangile parlant des noces de Cana, l’évêque du diocèse de Ngozi, Mgr Georges Bizimana a demandé aux chrétiens d’implorer la vierge Marie du fait qu’elle intercède pour eux auprès de Jésus Christ.

                                     De droite à gauche M. Déo Guide Rurema et d’autres hauts cadres natifs de la province Kayanza participant à la messe

Il les a, de plus, exhortés à avoir la foi en Jésus Christ parce qu’il peut les changer et les purifier comme il l’a fait lors des noces de Cana où il a changé l’eau en vin.

Mgr Bizimana a également invité les chrétiens de la paroisse Gasenyi à travailler comme l’ont fait les servants des noces de Cana parce que, selon la Bible, « Celui qui ne travaille pas, qu’il ne mange pas non plus ».

Dans son allocution de salutation aux chrétiens de la paroisse Gasenyi, M. Ndayishimiye a vivement remercié les chrétiens pour la manière dont ils obéissent à leurs responsables et de la façon dont ils ne cessent de prier pour le chef de l’État burundais.

Il les a ainsi recommandés de prier pour ceux qui ont dirigé le pays dans le passé, qui ne se sont pas malheureusement préoccupés de la population ce qui, par conséquent, a conduit le pays au gouffre.

Il a demandé à la population de Rango d’en découdre avec le passé malheureux qui a caractérisé le pays et de bâtir un nouveau Burundi pour éviter de se laisser embrigader par le passé malheureux qu’a connu le Burundi.

A la sortie de la messe, le chef de l’État burundais, toujours en compagnie de son épouse, s’est rendu au chef-lieu de la commune Rango, pour procéder à la remise des tôles à 158 ménages de déplacés intérieurs qui se sont construits des maisons, pour regagner leurs collines d’origine.

Là, M. Ndayishimiye a salué leur courage en indiquant qu’ils ont tenu la promesse du fait qu’ils s’étaient convenus de rentrer car, selon lui, aucun burundais ne doit pas être appelé réfugié dans son propre pays.

En guise de remerciement, les natifs de la commune Rango ont donné au président de la République deux génisses, signale-t-on.