• ven. Juin 21st, 2024

Le chef d’Etat recommande aux responsables des services étatiques de se confier à Dieu pour tranquilliser leurs esprits

ByAdministrateur

Jan 24, 2022

GITEGA, 22 jan (ABP) – Le chef d’Etat burundais, M. Évariste Ndayishimiye a recommandé aux gestionnaires des services de l’Etat et aux citoyens ordinaires, le 21 janvier 2022, lors du deuxième jour de la prière d’action de grâce organisée, à Gitega (centre) par parti CNDD-FDD, du 20 au 22 janvier 2022, de changer leur comportement pour redorer leurs images devant Dieu, s’attirer des grâces de Dieu et pouvoir engager le pays sur la voie effective du développement.

M. Ndayishimiye a fait partager ses convictions, aux participants dans cette prière en disant que : « Si chacun de nous acceptait de faire un examen de conscience sur ses manquements à Dieu et s’engageait au renoncement de ceux-ci, nul ne doute que le Burundi connaîtrait des bénédictions et qu’il se propulserait, dans quelques années, dans le concert des pays donateurs ».

S’appuyant sur les écritures saintes tirées dans la bible, chapitre 34 du livre d’Ézéchiel, il a recommandé aux responsables des services étatiques et administratifs de tous les niveaux, de confier à Dieu leurs fardeaux de la vie au quotidien, qui les incitent à mal gérer les biens à leurs charges. Il leur a expliqué en long et en large qu’entrer en relation avec Dieu les amènera à en découdre avec les bassesses, en citant entre autres la corruption, l’avidité du pouvoir, le détournement de la chose publique, la prostitution, l’injustice, l’arrogance, l’hypocrisie et la malhonnêteté.

Le président de la République du Burundi a ajouté à cela que ces écarts de comportements attirent la colère de Dieu et celui-ci ne tarde pas à punir. Aux gouvernés, il leur a fait savoir qu’ils ont aussi une portion de pouvoir soit en famille ou dans leurs fonctions.  Ainsi, il leur a demandé d’être des artisans de la concorde sociale et sécuritaire pour se joindre aux leaders du pays dans son développement.

Auparavant, un représentant de la confession musulmane et celui-ci de l’église catholique avaient livré leurs prédications. Leurs enseignements ont été centrés sur le respect de la hiérarchie, les qualités d’un leader et l’importance de la parole de Dieu dans la conduite des affaires étatiques.