• jeu. Fév 22nd, 2024

Les partenaires au développement du Burundi interpelés à appuyer le PAA

ByAdministrateur

Fév 16, 2022

BUJUMBURA, 15 fév (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca a animé mardi le 15 février 2022, à Bujumbura, une réunion de planification conjointe, à l’endroit du comité de pilotage, des partenaires au développement à savoir les  Agences des Nations unies et les Organisations non gouvernementales étrangères (ONGE) ainsi que les cadres de ce ministère, afin d’échanger sur le Plan d’action annuel (PAA 2022-2023) que le ministère a préparé dans le cadre du budget-programme du développement.

Le ministre Ndirakobuca a indiqué que cette réunion s’inscrit dans le cadre de concertation, de collaboration et de synergie initiées par le président de la République, M. Evariste Ndayishimiye et le gouvernement du Burundi qui est guidé par le principe directeur autour de cette synergie.

Il a également indiqué qu’il était question de faire une prise de contact entre le comité de pilotage qui a été mis en place pour aider à la préparation de ce PAA et les partenaires au développement, avant de signaler que cette réunion est une bonne occasion d’intégrer certaines actions des partenaires au développement des programmes du gouvernement.

Au cours de la présentation de ce PAA, le directeur général ayant la planification sous sa supervision au sein du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique M. Onesphore Mbazumutima a signalé qu’au cours de cette année 2022-2023, le ministère voudrait digitaliser les services de l’Etat, précisant que 50 communes sont déjà sélectionnées au niveau national.

Il a en outre signalé que le ministère prévoit digitaliser la collecte des taxes et des dépenses communales, suivre les projets des coopératives collinaires et appuyer les communes à la construction et à la réhabilitation des infrastructures socio-économiques de base ainsi que la construction des salles et logements de l’Institution sociale de police (ISP), pour ne citer que cela.

Au cours des échanges, ceux qui ont pris la parole ont retourné sur leurs engagements. Celui qui a représenté l’Organisation internationale des migrations (OIM) a, quant à lui, accepté d’appuyer et de faciliter la réintégration des rapatriés. Pour sa part, le représentant de l’Unicef dans cette réunion est revenu sur ce qui concerne la protection de l’enfant et a accepté de contribuer dans ce domaine.

Avant de terminer la réunion, le ministre Ndirakobuca a remercié les partenaires pour la participation et leur contribution à la validation de ce programme ainsi qu’au soutien qu’ils ne cessent de manifester pour la mise en œuvre de ces activités. Il a demandé à la population de prendre des responsabilités afin d’éviter des échecs pendant la réalisation du PAA 2022-2023.

Vue partielle des participants