• mar. Fév 27th, 2024

Le président de la Fédération internationale de natation est attendu à Bujumbura pour une visite officielle

ByAdministrateur

Mar 16, 2022

BUJUMBURA, 15 mars (ABP) – Le président de la Fédération internationale de natation (FINA) est attendu à Bujumbura mercredi 16 mars 2022. Captain Hussain Al Mussallam sera accompagné par le président de la Confédération africaine, celui de la zone et du directeur exécutif de la FINA.

Cette annonce a été faite par le président de la Confédération burundaise de natation, M. Cassien Basogomba, au cours d’une conférence de presse animée lundi 14 mars 2022 à Bujumbura à l’endroit de la presse.  C’était, aussi, une occasion pour lui de présenter le bilan des réalisations pour l’année qui vient de s’écouler (2021) et les perspectives d’avenir pour l’année en cours (2022).

Basogomba a fait savoir que cette visite représente un grand honneur tant pour la Confédération nationale que pour le Burundi, indiquant que ces officiels de la FINA viennent pour développer la natation. Et d’ajouter qu’ils sont porteurs d’un message qui met un accent particulier sur l’apprentissage « Nager pour tous nager pour la vie ».

Selon M. Basogomba, ces officiels atterriront à l’aéroport international Melchior Ndandaye à 9 heures du matin pour clôturer la visite à 15 heures du même jour après un entretien avec les hautes autorités du pays.

                                       Vue partielle des journalistes qui ont participé à la conférence

Concernant le résultat des réalisations pour l’année passée, M. Basogomba a souligné qu’ils ont participé dans des compétitions à l’échelle internationale où ils ont pu décrocher 7 médailles dont une médaille d’or, deux médailles d’argent et 4 de bronze. Deux compétitions nationales ont été, également organisées l’une concernant la détection des talents à l’école primaire et l’autre concernait les clubs affiliés à la fédération. Deux assemblées nationales ont, également, été organisées, a-t-il mentionné.

Quant aux défis majeurs auxquels ils font face, il a évoqué le manque des piscines, le problème culturel des burundais qui prennent à la légère ce sport qui contribue, selon lui, au développement et à la bonne santé. C’est ainsi qu’il a appelé les parents à tout faire pour promouvoir la natation en la faisant aimer à leurs enfants.

S’agissant des perspectives d’avenir, pour cette année en cours, le président de la Confédération burundaise de natation a informé que des compétitions à l’échelle nationale vont être organisées dont principalement la détection des jeunes talents mais aussi et surtout la participation dans des compétitions internationales. Ici, il a précisé que la compétition internationale la plus proche à laquelle va participer le Burundi c’est le championnat de Budapest (Hongrie) en juin-juillet 2022 et bien d’autres qui vont suivre.