• mer. Fév 21st, 2024

Les habitants de la province s’inquiètent des conséquences de la pénurie de l’essence depuis plusieurs jours

ByAdministrateur

Avr 8, 2022

CIBITOKE, 7 avr (ABP) – Les habitants de la province Cibitoke s’inquiètent des conséquences de la pénurie de l’essence depuis plusieurs jours. Le prix du ticket de transport en commun s’est multiplié par deux ou par trois selon les trajets. Le prix du ticket Cibitoke-Bujumbura dans les véhicules dits probox dont le tarif connu était de 5000 ou 5500 FBu, varie actuellement entre 8000 francs burundais et 10.000, voire plus, depuis le dimanche 6 avril.

Le prix de ticket Cibitoke à Buganda, ou Cibitoke à Rugombo, varie entre 2.000 et 3000 FBu, dans les véhicules probox, alors que normalement ce trajet ne dépassait pas 1.000 FBu. Des transporteurs s’inquiètent des grognes de leurs clients, et révèlent qu’ils achètent cette denrée rare (l’essence entre 8000 et 9000 FBu le litre. Le prix du ticket dans les bus a doublé pour tous les trajets, passant à titre d’exemple de 3000 ou 3500 pour Cibitoke-Bujumbura à 6000 ou 7000 FBu.

Même le déplacement par taxis vélo a augmenté de prix, le trajet de 500 FBu arrive aujourd’hui à 1.000 ou 1200 FBu. Le trajet de 1000 FBu, se paie actuellement à 2000 FBu, ou même à 3000. Les conducteurs de vélos-taxis justifient leur augmentation du tarif pour leurs clients par la flambée des prix de la majorité des produits de première nécessité.

A titre d’exemple, le haricot de dernière qualité arrive à 1600 FBu le kilogramme, alors rarement le haricot s’achetait à plus de 1200 FBu le kilo. Le riz moyen s’obtient entre 2600 et 3000 FBu le kilogramme, alors qu’en octobre dernier le même riz était à 1700 ou 1800 francs.

Tous demandent l’intervention du gouvernement, pour disponibiliser de l’essence en permanence, et diminuer les spéculations des uns et des autres.