• mar. Fév 27th, 2024

Le président de la République du Burundi poursuit sa visite en province Cankuzo

ByAdministrateur

Avr 10, 2022

CANKUZO, 8 avr (ABP) – Dans sa tournée en province Cankuzo, le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye a animé le vendredi 8 avril 2022, en commune Gisagara, une séance de moralisation sur la promotion d’entrepreneuriat aux jeunes entrepreneurs de cette province, a constaté l’ABP sur place.

A cette occasion, le gouverneur de la province Cankuzo, M. Boniface Banyiyezako a fait savoir que les jeunes profitent de la paix et sécurité qui y résident pour vaquer aux travaux de développement, ajoutant que la province compte aujourd’hui 90 coopératives.

Il s’agit entre autres de la coopérative de crédit et d’épargne pour le développement de Buhumuza (CCED-BUHUMUZA), du groupement des jeunes solidaires pour le développement de Kigati et de la coopérative Dushigikirane.

La CCED-Buhumuwa a commencé en 2021avec 34 membres, avec un capital de 5.100.000 francs. Aujourd’hui, elle a 118 membres avec 20 millions de francs. Dans les perspectives d’avoir cette coopérative envisage créer une micro-finance des jeunes en 2025.

Le groupement des jeunes solidaires pour le développement de kigati est né en 2020 avec 60 chèvres et 5 porcs issus des frais de cotisations. Avec 10 millions de crédit qu’il a eu, il a semé des semences d’arachides dont la récolte est estimée à plus d’une tonne.

Pour sa part, la Coopérative « dushigikirane » fabrique des blocks à lécher. Après une année d’épargne et de crédit, elle a un capital de 3 millions qui lui a permis d’initier ce projet de fabrication de blocks à lécher.

            Dans son discours, le président Ndayishimiye a indiqué que l’on peut acheter une vache à partir d’une poule. Selon lui, le capital humain et le sol, suivis de la conscience, suffisent pour initier des projets de développement.  Quand on cite les proverbes « rundi » «nyamwigendako ntarimira impeshi »,  » imitwe ikora ikoranye » on fait allusion à l’initiation des coopératives, a-t-il noté.

D’après lui, pour se développer, les groupements sont importants pour échanger des idées surtout lors de l’étude d’un projet. Il a, en effet, exhorté les jeunes à exploiter leurs talents sans perdre de temps.

Par ailleurs, il a souligné que les entrepreneurs doivent développer leurs régions natales. Il a également rappelé qu’en se développant, la nation en profite dans la mesure où l’assiette fiscale s’élargit, ce qui permet la construction des infrastructures communautaires. Il a en outre fait remarquer qu’il faut développer les talents afin de suivre la carrière entrepreneuriale sans attendre d’être embauchés par l’Etat qui n’est plus en mesure de le faire pour tous les jeunes en quête d’emploi.

Vue partielle des participants