• ven. Mar 1st, 2024

La COMIBU octroie des aides en vivres aux démunis et aux personnes âgées 

ByAdministrateur

Avr 28, 2022

KAYANZA, 28 avr (ABP) – La Communauté islamique du Burundi (COMIBU) via l’ONG « International humanitarian relief organisation » a octroyé mercredi une aide en vivres à 1.375 démunis de la commune et province Kayanza (nord du Burundi). Les bénéficiaires ont reçu chacun dix kilos de riz, 5 kg de la farine de maïs, quatre kg de haricot, un kg de sel ainsi qu’un kg d’huile de coton, a-t-on appris sur place.

Dans son discours de circonstance, le représentant de la COMIBU en province Kayanza, Sheikh Zubeli Matsitsi, a indiqué que l’objectif de ce geste est la communion entre les personnes pour que les démunis, eux-aussi, puissent avoir de quoi mettre sous la dent en ce moment de jeûne. « Nous avons assisté les vulnérables sans tenir compte de leurs confessions religieuses ou de leurs entités respectives », a-t-il précisé invitant les autres confessions à développer cette culture telle que recommandée par le Tout-Puissant.

Prenant la parole à son tour, le gouverneur de la province Kayanza, le colonel Rémy Cishahayo qui a rehaussé de sa présence cette activité, a salué l’aide surtout que, pour lui, ceux qui ont bénéficié de cette assistance sont majoritairement des personnes âgées et des démunis. « Ce qui nous a beaucoup plu c’est que la communauté islamique n’a pas tenu compte des confessions religieuses ou des ethnies », soulignant qu’il était une habitude que seuls les musulmans en étaient bénéficiaires. Pour le gouverneur Cishahayo, il faut que d’autres confessions religieuses lui emboîtent le pas en accompagnant la foi par des œuvres de charité.

La même autorité provinciale en a profité pour appeler les confessions religieuses à appuyer le gouvernement en octroyant des assistances aux vulnérables et aux personnes âgées surtout qu’il se préoccupe déjà de cette catégorie de gens.

Du côté des bénéficiaires, c’était un sentiment de satisfaction. Ils ont précisé que cette aide est venue à point nommé et qu’elle leur permettra d’atteindre la récolte dans leurs champs parce qu’elle est consistante.