• mar. Mar 5th, 2024

Prise de conscience sur l’importance de la vaccination

ByAdministrateur

Mai 6, 2022

GITEGA, 4 mai (ABP) – La ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida Dr Sylvie Nzeyimana, en compagnie des délégués de l’OMS au Burundi et l’UNICEF Burundi, a rehaussé de sa présence, mardi 3 mai 2022 à Gitega (centre du pays), les cérémonies marquant la célébration de la 12ème semaine africaine de vaccination sous le thème : « Longue vie pour tous ».

Au Burundi, cette journée a été couplée avec la publication du document nommé « Cadre de redevabilité de la vaccination au niveau communautaire au Burundi, 2022-2026 ».

Mme le ministre en charge de la santé publique a fait savoir que cette journée a été célébrée au moment où chaque année dans le monde entier, 20 millions de nourrissons ne reçoivent pas une série complète de vaccins, mêmes basiques, regrettant qu’ils soient encore privés des nouveaux vaccins.

La ministre Nzeyimana a également signalé que parmi ces nourrissons, plus de 13 millions sont des enfants « Zéro dose », qui ne reçoivent aucun vaccin par le biais du programme de vaccination. C’est pourquoi cette semaine est dédiée à la prise de conscience sur l’importance de la vaccination, a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué que le ministère de tutelle en collaboration avec ses partenaires au développement a élaboré un document intitulé « Cadre de redevabilité de la vaccination au niveau communautaire au Burundi », dans le cadre d’éviter ces enfants « zéro dose » et les enfants insuffisamment vaccinés ainsi que les faibles couvertures du vaccin contre le Tétanos et Diphtérie, chez les femmes enceintes avec l’implication de la communauté.

Elle a précisé que ce document constitue un outil de référence pour les acteurs et les structures de santé communautaire en matière de vaccination en vue d’améliorer la couverture vaccinale ajoutant que ce document n’est pas statique. Il sera régulièrement adapté au contexte du moment pour répondre aux soucis d’efficacité et d’efficience des interventions de vaccination dans la communauté. Elle a plaidé aux acteurs à s’y référer pour que tous les enfants soient protégés contre les maladies évitables par la vaccination.

Selon Dr Eugénie Siga Diane Niane, déléguée du représentant de l’OMS au Burundi, le cadre de redevabilité de la vaccination au niveau communautaire au Burundi a pour objectif de renforcer l’implication des communautés dans l’identification des priorités, la planification, le suivi et l’évaluation de la vaccination.

Signalons que la prévalence de nombreuses maladies évitables par la vaccination à l’instar de la rougeole et de la méningite a diminué dans de nombreux pays africains. Les campagnes de sensibilisation sur l’importance de la vaccination, y compris la semaine africaine de vaccination ont contribué à ces différents succès.