• mer. Fév 28th, 2024

Le président de la RDC en visite officielle à Bujumbura

ByAdministrateur

Mai 24, 2022

BUJUMBURA, 23 mai (ABP) – Le président de la République démocratique du Congo (RDC) M.  Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo accompagné de son épouse Mme Denise Nyakeru et d’une forte délégation, a amorcé, samedi le 21 mai 2022, une visite officielle de 3 jours au Burundi.

A l’Aéroport international Melchior Ndadaye, le chef de l’Etat congolais a été accueilli par le ministre burundais des affaires étrangères et de la coopération au développement, M. Albert Shingiro.

Il a ensuite été conduit au palais présidentiel Ntare Rushatsi, où son homologue Burundais, le président Evariste Ndayishimiye, lui réservait un accueil chaleureux mais aussi riche en couleurs et marqué par un tir de 21 coups de canon.

            Les deux chefs d’Etat en train de planter le manguier pour immortaliser la visite

Les deux personnalités ont planté un manguier pour immortaliser cette visite. Les deux chefs d’Etat ont par la suite passé un moment important en tête-à-tête, à la sortie duquel Felix Tshisekedi s’est adressé à la presse. Il a fait savoir qu’il venait d’échanger avec son homologue burundais sur des sujets importants allant dans le sens des intérêts du peuple burundais et congolais, qui doivent se rapprocher davantage tout en développant des projets communs. « Mon séjour sera plus long car je vais visiter jusqu’à l’intérieur du Burundi pour m’enquérir de ce qui se fait notamment dans l’agriculture, dans les coopératives agricoles, comment l’armée est organisée pour se prendre en charge », a-t-il révélé. Il a également signalé qu’ils se sont entretenus sur le chemin de fer qui partirait de la Tanzanie et passerait par le Burundi pour terminer au Congo, plus précisément à Kindu. Il a également évoqué le projet de pont entre le sud Kivu et la province de Cibitoke du Burundi.

                                         Les deux chefs d’Etat pendant l’audience

 

Dans son allocution prononcée à l’occasion d’un banquet d’Etat que le président burundais a offert en    honneur de son homologue de la RDC et qui a suivi les cérémonies d’accueils, il a fait savoir que le Burundi reste disposé à partager son expérience et ses services entre les deux pays qui sont, par ailleurs liés par la culture, la langue, l’histoire et la géographie. « Nos deux pays sont plus que des voisins, ils sont des frères et partagent un même avenir », a-t-il mentionné. « Nous partageons également un patrimoine commun qui est le lac Tanganyika, un lac extraordinaire qui est le deuxième le plus profond du monde après le lac Baïkal et qui regorge une réserve d’eau douce potable », a-t-il poursuivi.

Il a en outre fait remarquer que les relations de coopération entre le Burundi et la RDC datent de longues années et sont régies par l’accord général de coopération signé à Kinshasa le 26 juin 1980 et qui a été révisé le 10 septembre dernier. Cet accord a institué un canal sûr pour explorer différents domaines moteurs de développement entre les deux pays via une commission mixte de coopération qui se réunit alternativement sur le territoire du Burundi et de la RDC. La plus récente s’est tenue à Kinshasa en date du 31 août 2021 et s’est soldée par la signature de plusieurs accords de coopération dans le domaine d’intérêts communs.

Selon le président Ndayishimiye le gouvernement burundais déploie beaucoup d’efforts pour investir dans le domaine agricole, en vue d’augmenter d’abord la production par le travail en groupement coopératif afin que chaque bouche ait à manger et chaque poche ait de l’argent.

Ainsi donc, a-t-il poursuivi, le gouvernement burundais reste disposé à mettre son expérience au service des peuples burundais et congolais pour renforcer la sécurité des personnes et des biens sur le lac Tanganyika et sur les routes les plus proches des deux pays mais et surtout à faciliter les échanges entre les deux pays et à promouvoir l’investissement dans le domaine où le Burundi excelle.