• mar. Fév 27th, 2024

La population appelée à redoubler de vigilance pour pallier au phénomène de vol de nuit

ByAdministrateur

Juin 1, 2022

RUYIGI, 31 mai (ABP) – La population du chef-lieu de la province Ruyigi est appelée à contribuer dans le renforcement de la sécurité et surtout de partager les informations sécuritaires en temps utiles sans faux-fuyant, pour pallier au problème de banditisme nocturne qui est réapparu en cette province.

Cet appel a été lancé par le chef de cabinet du gouverneur, M. Valéry Nkunzimana, au moment où la population du chef-lieu de la province se lamente d’une recrudescence des cas de banditisme, qui sont par ailleurs confirmés par l’administrateur de la commune Ruyigi, Mme Antoinette Semugara.

La population de toutes les trois zones de la commune Ruyigi, à savoir Ruyigi, Rusengo et Bisinde, contacté par l’ABP,  indique que des vols de nuits, opérées par des individus non encore identifiés, ont un mode opératoire identique.

Ce mode consiste en effet à utiliser des clés passe-partout pour ouvrir les cellules et les cadenas des ménages, ceux des kiosques, magasins et même à l’intérieur des marchés. Ces bandits s’emparent de tous les effets et les marchandises rencontrés sur place, et referment par la suite comme si rien n’était.

En commune Ruyigi, l’administrateur Semugara n’y va pas par quatre chemins et déclare que  l’intensification de phénomène de banditisme nocturne a commencé à s’observer depuis la récente libération  d’une centaine d’anciens détenus de la prison centrale de Ruyigi. Elle souligne que la plupart de ces anciens détenus n’aurait pas regagné leurs anciennes résidences, mais seraient restés dans la ville de Ruyigi et n’ayant pas d’emplois reconnus, qu’ils sont les plus suspectés de commettre ces vols.

Selon Nkunzimana, ce phénomène qui fait couler beaucoup d’encre et de salive dans les quartiers du chef-lieu de la province et de ses environs, se manifeste également quelques fois dans les centres urbains des autres communes.

Pour pallier à ce phénomène, souligne-t-il, des mesures urgentes sont prises et doivent désormais être respectées par les résidents et toute la population de Ruyigi. Il précise désormais que les ménages qui possèdent le courant électrique de la Régideso doivent installer des lampes veilleuses et les allumer toute la nuit pour pallier à l’insécurité due à l’obscurité.

La population est également appelée à signaler aux organes de sécurité tout mouvement de va et vient des personnes inconnues dans l’entourage. Cette autorité a indiqué également que désormais, toute personne qui se promène  la nuit au-delà de minuit, sans un objectif précis et d’extrême nécessité telles que amener un ou des  malades, sera désormais considéré comme un élément perturbateur de la sécurité et sera punie conformément à la loi. Il a en outre fait un clin d’œil aux administratifs à la base d’user de la rigueur pour identifier tous les ménages qui sont en unions libres de les rapporter aux organes de la justice et ceux de l’administration pour qu’ils répondent de leurs actes. Il a rappelé que la sécurité est la base du développement dans la société et que nul n’est sensé l’ignorer.