• mar. Fév 27th, 2024

Nouvelle délimitation des entités administratives au menu du Conseil des ministres

ByAdministrateur

Juin 22, 2022

BUJUMBURA, 17 juin (ABP) – Le Conseil des ministres s’est réuni le mercredi 15 juin 2022, au palais présidentiel Ntare Rushatsi, sous la présidence du chef de l’Etat, M. Evariste Ndayishimiye, avec 7 points à l’ordre du jour, selon le communiqué de presse du secrétariat général de l’Etat.

Parmi ces points à l’ordre du jour figure le projet de loi organique portant délimitation des provinces, des communes, des zones, de collines/quartiers de la République du Burundi. Le nombre de provinces a été réduit, passant de 18 à 5 provinces, précise le communiqué.

                                                                                   vue parrtielle des ministres en conseil

Il s’agit de la province Bujumbura composée par 11 communes, à savoir Bubanza, Bukinanyana, Cibitoke, Mpanda, Mubimbi, Muha, Muhuta, Mukaza, Mugina, Mugongo-Manga et Ntahangwa. Le chef-lieu de la province se trouve à Bujumbura.

La deuxième province est appelée Buhumuza avec Cankuzo comme chef-lieu. Elle est composée par 7 communes à savoir Butaganzwa, Butihinda, Cankuzo, Gisagara, Gisuru, Muyinga et Ruyigi.

Il s’agit également de la province Gitega composée par 9 communes à savoir Bugendana, Gishubi, Gitega, Karusi, Kiganda, Muramvya, Mwaro, Nyabihanga et Shombo, le chef-lieu se trouvant à Gitega.

La quatrième province est Burunga dont le chef-lieu est basé à Makamba. Cette province est composée par 7 communes à savoir Bururi, Matana, Makamba, Mpinga-Kayove, Mabanda, Rumonge et Rutana. La dernière province est Butanyerera avec Ngozi comme chef-lieu. Celle-ci est composée par 8 communes à savoir Busoni, Matongo, Kayanza, Kiremba, Kirundo, Muhanga, Mwumba et Tangara.

Ce communiqué de presse précise que le nombre des communes a également diminué, passant de 119 à 42, tandis que les zones et les collines, comme structures de proximité, ont sensiblement augmenté, passant de 399 à 447 et de 2910 à 3037 respectivement.

Après échange et débat, le Conseil des ministres  a adopté ce projet de loi avec comme recommandations de placer le chef-lieu de la commune Ntahangwa au chef-lieu de l’actuelle commune Mutimbuzi, de collaborer avec les services spécialisés pour indiquer les superficies réelles des différentes entités, de préparer la carte administrative à annexer au projet de loi et de trouver d’autres appellations pour les collines se trouvant dans une même zone et qui portent le même nom.

Le Conseil des ministres a également recommandé de faire en sorte que, aussitôt la loi  promulguée, les chefs-lieux des provinces aient tout ce qui est nécessaire pour qu’ils soient viables, de procéder à la digitalisation de l’administration territoriale, de procéder à la mise à jour des textes induite par cette réforme, de chercher les moyens nécessaires pour sa mise en œuvre et d’élaborer la version Kirundi du projet de loi.