• ven. Mar 1st, 2024

Les exploitants des matériaux de construction appelés à remblayer les sites après l’écoulement du délai leur accordé

ByAdministrateur

Juin 23, 2022

KAYANZA, 21 juin (ABP) – Le représentant provincial de l’Office burundais pour la protection de l’environnement (OBPE) à Kayanza (nord du Burundi), M. Léonce Mbisamakoro a effectué depuis jeudi le 16 juin une descente de deux jours dans les zones Murima et Kabuye de la commune Kayanza, en vue de se rendre compte de l’état des lieux des autorisations accordées aux propriétaires des sites d’exploitation des graviers, du sable et des pierres, a-t-on appris sur place.

La commune Kayanza est l’une des neuf communes que compte la province, qui regorge un nombre important de sites d’exploitation du sable, des graviers ainsi que des pierres.

Au terme de cette descente, M. Mbisamakoro a souligné que, d’une façon générale, ils travaillent conformément à la loi régissant l’environnement au Burundi.

Toutefois, il a déploré que certains ne songent presque jamais à creuser les fossés de protection en aval du site. Hormis cette catégorie, il a parlé aussi de certains propriétaires des sites qui ne remblayent pas les terrains après l’écoulement du délai leur accordé.

A ces derniers, il a demandé de laisser les terrains exploités tels qu’ils les ont trouvés, surtout en y installant des herbes fourragères ou des arbres forestiers.

De son côté, M. Rémy Nsengiyumva, l’un des propriétaires des sites d’exploitation des pierres en commune Kayanza, s’est réjoui qu’ils travaillent aujourd’hui en toute quiétude, après la mise en place du code de l’environnement. Cependant, il a dit que le délai d’un an accordé aux coopératives pour renouveler les documents et les contrats est très court.

Pour ce faire, il a demandé aux instances habilitées d’allonger ce délai en vue d’honorer facilement leurs engagements.