• jeu. Fév 22nd, 2024

Célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance à l’intérieur du pays

ByAdministrateur

Juil 4, 2022

BUJUMBURA, 2 juil (ABP) – La population des différentes provinces du pays ont célébré, vendredi le 1er juillet, le 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi. Les cérémonies ont été marquées par le dépôt des gerbes de fleurs au monument du héros de l’indépendance et un long défilé des employés des différents secteurs de la vie du pays et le défilé des membres du corps de défense et de sécurité.

A Bujumbura, les cérémonies se sont déroulées au chef-lieu de cette province à Isare. Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Isare, M. Gilbert Niyonkuru a indiqué que la paix et la sécurité sont une réalité dans cette commune et la population s’attèle aux travaux de développement. Le gouverneur de cette province M. Désiré Nsengiyumva a lu textuellement le discours que le président de la République a adressé à la nation à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance. Après, il a souligné que l’accroissement de la population se fait à un rythme inquiétant et a appelé la population à limiter les naissances.

A Gitega, le gouverneur Venant Manirambona a interpellé toute la population de Gitega à mettre en vigueur la loi en rapport avec les mendiants et les enfants en situation de rue, récemment signée par les ministres en charge de la solidarité nationale, de l’intérieur et de la justice. Il a signalé qu’à base des investigations déjà effectuées, le constat a été qu’il y a des personnes qui utilisent des enfants handicapés dans ce phénomène alors qu’ils ont des habitations modernes, des voitures pour le transport en commun et des boutiques. Le gouverneur a demandé sa population de ne rien donner à ces catégories de personnes dans le cadre de les décourager. Il leur a fait savoir que quiconque qui sera attrapé en train de donner de l’argent à ces mendiants sera lui-aussi puni sévèrement. Selon lui, celui qui a à donner aux vulnérables, va le présenter aux canaux mis en place par ces ministères.

M. Manirambona a également indiqué qu’il s’observe des enfants qui font le commerce ambulant de différents articles dont les arachides, les beignets et les boulettes. Face à ce phénomène, il a averti toutes personnes qui font travailler les enfants, précisant que la place de l’enfant se trouve dans la famille et non dans la rue, et que cela dénigre la dignité des enfants et du pays.

Le secrétaire exécutif permanent de l’administrateur de la commune Gitega, M. Harushimana Jean Pierre Claver, a indiqué que la commune Gitega va bientôt tirer tous les enfants en situation de rue et les intégrer dans leurs familles respectives, pour qu’eux-aussi, contribuent au développement du pays. Il a également précisé que la commune Gitega a déjà assisté 120 familles vulnérables en leur donnant du capital pour démarrer des petits projets dans le cadre de relancer l’économie de ces familles.

A Makamba, l’administrateur de la commune Makamba, Mme Zuena Irakiza, a indiqué que la population de cette localité a répondu favorablement à l’idéologie du héros de l’indépendance de regrouper la population dans les coopératives et associations de développement.

Prenant la parole, le gouverneur de Makamba, Mme Françoise Ngozirazana a demandé à la population de revenir aux coutumes et mœurs du Burundi, en participant activement à l’auto développement des familles et du pays. A cette occasion, elle a primé cinq habitants de la province Makamba qui se sont démarqués dans le développement socio-économique. Il s’agit de Soeur Seconde Sibomana pour son dévouement dans la protection des enfants grâce à son orphelinat, un élève qui a été premier à l’examen d’Etat, édition 2021 en obtenant 96,8% M. Salomon Igiraneza, un planton au cabinet du gouverneur, M. Aloys Ribakare pour son assiduité au travail, un policier travaillant au guichet unique provincial Makamba, M. Benoît Nduwayo et M. Neuphtalie Ciza qui valorise le sol et l’élevage.

A Bubanza, les festivités ont été rehaussées par le gouverneur de la province, M. Cléophas Nizigiyimana. Dans son discours de circonstance, il a invité les chefs des différents services et responsables des secteurs divers, d’être de bons leaders et d’agir toujours en bon père de famille, afin que leur passage reste vivant. Il a demandé aux habitants de cette province, la mise en œuvre des conseils se trouvant dans le discours du chef de l’Etat à la nation. Certains habitants de cette province s’expriment sur la sauvegarde et la gestion de l’indépendance. Janvier Ange Ndayongeje âgé de 63 ans qui habite sur la colline Shari II en commune Bubanza, contacté par l’ABP, a fait savoir que certains des rêves du héros de l’indépendance, d’un Burundi paisible, heureux et prospère, n’ont pas été totalement atteints car, explique-t-il, le Burundi a enduré des crises cycliques. Toutefois, il se réjouit du pas déjà franchi dans le renforcement de la démocratie que prônait le héros de l’indépendance.

Quant Mme Madeleine Nahimana âgée de 78 ans de la colline Kanama en commune Bubanza, elle se dit satisfaite que les autorités actuelles leur mobilisent en faveur de l’organisation en coopératives d’auto développement vers la lutte contre la pauvreté. Ils appellent les habitants de la province Bubanza et autres burundais à développer l’esprit de solidarité et d’entraide mutuelle.

A Cankuzo, les cérémonies ont été débutées par une prière d’action de grâce célébrée au Sacré Cœur de Jésus à la paroisse catholique de Muyaga. Dans son homélie, le curé de la paroisse Muyaga, Abbé Aloys Cambara, se basant sur l’évangile de Mathieu, a signifié que le fait que Jésus a partagé à une même table avec les pêcheurs est un signe d’amour envers tout le monde sans distinction aucune. Il a alors appelé toute personne à reconnaître la valeur de la vie d’autrui, étant donné qu’il est créé à l’image de Dieu. Il a en outre invité la population au travail en synergie pour le développement de la province et du pays. Elles se sont poursuivies au stade Buhumuza où l’administrateur communal de Cankuzo, Mme Chantal Irakoze a déploré les cas de vol qui, selon elle, sont parmi les sources d’insécurité, et que les auteurs sont des jeunes, au lieu de se regrouper en coopérative pour les travaux d’auto-développement. Elle a profité pour interpeller tous les jeunes et les femmes à s’associer et élaborer des projets afin de demander de crédits auprès des banques qui leur ont été créées. Elle n’a pas manqué de sensibiliser toute la population à lutter contre les feux de brousse.

Le gouverneur de cette province, M. Boniface Banyiyezako a appelé la population en général et les fonctionnaires de l’Etat en particulier à l’amour de la patrie par les travaux de son développement.

Ici, il a déploré le comportement de certains des enseignants qui s’enivrent chaque jour au lieu de se présenter régulièrement au travail. Selon lui, le paresseux n’a pas de place aujourd’hui dans le pays. Il a appelé les fonctionnaires à en découdre avec l’ivresse mais plutôt au respect de l’éthique et de la déontologie du travail. A cette journée, 10 ménages des vulnérables de la commune Cankuzo ont bénéficié une assistance en vivres à raison de 9 kg de haricots par chacun. Il est prévu que cette aide sera octroyée aux 40 autres ménages des quatre communes restantes de la province.

A Rumonge, les festivités se sont déroulées au stade de Rumonge. Dans son discours d’accueil, l’administrateur de la commune Rumonge, Jérémie Bizimana a indiqué que la sécurité est au bon fixe dans toutes les collines de la commune. Il a déploré la présence de la maladie de la fièvre de la vallée du Rift. Il a également regretté la spéculation de certains commerçants causant ainsi la chute des recettes communales et leur a appelé à couper court avec cette mauvaise pratique pour augmenter les recettes qui vont contribuer au développement de la commune. Dans le secteur d’éducation, M. Bizizmana s’est dit inquiété des cas d’abandon scolaire et des grossesses qui s’accélèrent en ces derniers jours, tout en condamnant avec énergie les enseignants auteurs de ces grossesses. Le gouverneur de la province, Consolateur Nitunga a, lui aussi prodigué des conseils à la population de sa province, l’invitant à être caractérisée par l’unité et l’amour et participer aux activités de développement de la province.

A Karusi, le gouverneur de province, Mme Calinie Mbarushimana a félicité la population de Karusi pour leur bravoure manifestée dans la construction du stade moderne en cours puisque, même si son état d’avancement est encore loin des finitions, car on est à 40%, selon le chef de chantier. Les festivités se sont déroulées dans ce stade. Elle a rappelé que la saison culturale C n’est pas une saison de repos mais une saison de culture de marais. Elle a invité la population à éviter les feux de brousse, la consommation de la viande des ruminants suite à l’épidémie de la fièvre de la vallée du Rift et les mariages illégaux qui sont source d’insécurité.

A Kirundo, toutes les communes de la province Kirundo se sont jointes au chef-lieu de la province pour célébrer le 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi. Le gouverneur de la province M. Albert Hatungimana a indiqué que la population de Kirundo sera convaincue qu’elle est vraiment indépendante si elle travaille courageusement et pouvoir s’auto développer dans leurs ménages. Il a mis en garde certaines personnes qui continuent à pratiquer l’acte ignoble des commissionnaires alors que cela est interdit par le gouvernement, faisant remarquer que le pays indépendant doit être fait par la population qui respecte les règles du gouvernement. Il a terminé par primer trois premières équipes de football qui se sont bien comportées au tournoi de l’indépendance interservices, organisé par le cabinet du gouverneur. L’équipe des policiers qui a remporté ce tournoi a reçu une enveloppe de 800.000 FBu et deux ballons. Les cérémonies ont également vu la participation de l’ancien athlète qui a marqué l’histoire du Burundi, M. Charles Nkazamyampi natif de Kirundo.

Les mêmes cérémonies ont également eu lieu dans les provinces Cibitoke, Muramvya, Mwaro et Ngozi.