• mar. Fév 27th, 2024

Vers la politique salariale équitable pour les fonctionnaires de l’Etat

ByAdministrateur

Juil 6, 2022

GITEGA, 05 juil (ABP) – Le ministre de la fonction publique, du travail et de l’emploi Dr Thaddée Ndikumana a, depuis lundi le 04 juillet 2022, dirigé à Gitega (Centre du pays), un atelier de 2 jours à l’endroit de tous les gestionnaires du personnel de l’Etat du secteur public et parapublic dans le cadre de les informer et les sensibiliser sur la mise en œuvre de la politique salariale équitable dans le secteur public burundais.

                                                                                                                            vue partielle des participants

Le ministre en charge du travail le Dr Thaddée Ndikumana a fait savoir que la nouvelle politique salariale en cours commence avec le mois de juillet 2022 et concerne tout le personnel régi par le statut général des fonctionnaires et d’autres statuts spéciaux.

Selon lui, cette nouvelle politique salariale se base sur quatre principaux éléments à savoir la part en rapport avec le diplôme de l’employé, son salaire de base et son ancienneté ; l’emploi-type ; la performance et l’allocation familiale.

Selon le ministre Ndikumana, chaque employé doit avoir sa tâche tenant compte de son diplôme et ce qu’il est appelé à faire. Il doit en outre selon lui, avoir une tâche fixe et bien décrite ainsi qu’un plan d’action pour la cotation afin d’avoir une prime de performance, qui diffère totalement de l’annale qui était octroyé aux fonctionnaires jadis.

Le ministre en charge du travail a également indiqué que c’est à base de ce plan d’action, si le budget le permet, qu’on va attribuer à chaque employé une note équivalente à une prime de performance qui différerait de l’individu à l’autre selon leurs réalisations.

Le Dr Thaddée Ndikumana a également signalé que le personnel des institutions paraétatiques régies par des statuts spéciaux sera également côté de la même manière que d’autres fonctionnaires de l’Etat.

Pour ces institutions, le ministre a clarifié que la nouvelle politique salariale pour eux, est d’abord conditionnée par la revue des statuts spécifiques qui leur régissent afin d’intégrer cette fois-ci les clauses de cette politique salariale.

Partant de cela, le ministre Ndikumana a interpellé les gestionnaires du personnel de l’Etat présents à bien suivre les exposés, car selon lui, jusqu’à la fin de ce mois en cours, les institutions qui n’auront pas revu leurs statuts en fonction de cette politique pour avoir une base de rémunération n’auront pas des salaires pour leurs employés.

Signalons que le ministre Ndikumana a également souligné que son ministère a déjà soumis au gouvernement une ordonnance conjointe qui débloque l’avancement administratif du personnel dans le cadre de tenir en compte l’ancienneté et l’avancement de grade pour tout le personnel de l’Etat, car selon lui ce dernier a été bloqué en 2016.