• sam. Mai 18th, 2024

Début de la passation de l’examen d’Etat, édition 2022

ByAdministrateur

Juil 13, 2022

MAKAMBA/NGOZI/GITEGA/BURURI, 12 juil (ABP) – Les élèves finalistes relevant des écoles post fondamentales des directions provinciales de Makamba, Ngozi, Gitega et Bururi de l’éducation, ont bien débuté, l’examen d’Etat, mardi le 12 juillet, une passassion qui donne accès à l’enseignement supérieur.

Le ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique, M. François Havyarimana, a procédé, au lycée d’excellence Makamba, au lancement de passation de l’examen d’Etat édition 2022, a constaté l’ABP sur place.

                                    Vue partielles des lauréats pendant la passation de l’examen d’Etat, première épreuve

M. Havyarimana a indiqué que ledit examen concerne 54450 candidats répartis dans 106 centres parmi lesquels plus de 1000 autodidactes.

Le ministre en charge de l’éducation nationale a signalé que les autodidactes peuvent se présenter  pour la énième fois jusqu’à ce qu’ils réussissent l’examen d’Etat. Il a ajouté qu’il y a des élèves qui ont évolué dans les camps des réfugiés en Tanzanie qui se sont présentés pour passer cet examen même s’ils n’étaient pas inscrits sur la liste des candidats. C’est par après qu’ils vont procéder à la vérification s’ils sont éligibles à l’examen d’Etat ou pas.

Selon M. Havyarimana, le constat est qu’à travers tout le pays l’examen a commencé à temps sauf à Kirundo et Gitega pour la section génie rurale où il y avait une évaluation du cours de conservation des sols qui était sur deux pages et la même feuille. On a constaté que sur le recto et le verso il y avait les mêmes questions. Pour y remédier, on a vérifié sur toutes les feuilles et on a trouvé la suite du questionnaire et on a multiplié la page qui manquait.

Pour aider les lauréats qui allaient se faire enrôler à l’université du Burundi et à l’école normale supérieure, le ministère a amené des fiches où les candidats devront choisir les filières qu’ils souhaitent suivre dans ces institutions publiques de l’enseignement  supérieur.

Il a demandé aux candidats de travailler tranquillement car c’est un examen comme tant d’autres qu’ils ont déjà passés.

En province Ngozi, l’Examen d’Etat a bien débuté. Au centre de passation du Lycée Don Bosco de Burengo, les épreuves ont commencé à 9h 15 minutes et 957 candidats venus de 20 établissements scolaires y étaient attendus.

Une candidate malvoyante passant l’examen d’Etat

La présidente dudit centre, Mme Aline Ndayisaba a fait savoir que le seul problème rencontré  concerne 47 élèves figurant sur la lise alors qu’ils n’avaient pas droit de passer l’examen d’Etat car n’ayant pas eu de certificats. Beaucoup étaient les élèves de l’école Post fondamentale de Gika en commune Ngozi qui comptait à elle-seule 37 candidats non certifiés. Tous ces élèves ne se sont pas présentés. Le Lycée Communal Gika a donc aligné 21 candidats certifiés.

Signalons que trois centres de passation de l’Examen d’Etat sont prévus dans la province scolaire de  Ngozi. Il s’agit du Lycée Don Bosco de Burengo, l’école d’Excellence de Musenyi et le Lycée de Busiga.

En province Gitega, la passation de l’examen d’Etat, édition 2022 a débuté dans de bonnes conditions, comme l’a indiqué à l’ABP le coordonnateur provincial de cette épreuve, M. Joël Gashaka.

Il a signalé un cas d’irrégularité qu’il a qualifié de mineur : des noms d’élèves non certifiés ont été  inscrits  sur les listes des candidats sans qu’on leur attribue des codes. Ce même cas a été rapporté dans les centres de passation où s’est présentée l’ABP. Il s’agit notamment d’un centre se trouvant au lycée Christ-Roi de Mushasha avec  638 candidats  dont un élève autodidacte. Tous ces élèves sont venus  de cinq établissements scolaires de la DPE Gitega. Il s’agit aussi d’un centre se trouvant au lycée Notre Dame de Sagesse qui regroupe  659 candidats provenant de 16 établissements scolaires. Parmi ces candidats, il y avait trois sourds muets et deux malvoyants. Ces derniers sont assistés par un communicateur en langage des signes. Ils ont une faveur d’un tiers du temps que doit durer  chaque épreuve, selon le président du centre de passation.

Signalons que la province scolaire de Gitega compte un effectif de 7585 candidats attendus à l’examen d’État. Ils sont répartis dans 14 centres de passation avec 236 surveillants et l’examen  durera trois jours.

En province Bururi, les candidats inscrits et attendus pour passer  l’examen d’Etat sont au nombre de 3389, répartis dans six centres de passation.

Le superviseur provincial du déroulement de l’examen, M. Sem Nimpaye a indiqué  que l’examen a commencé partout à huit heures et très peu de difficultés ont été  enregistrées.

Au centre de passation du lycée Bururi,  434 candidats venus de 15 établissements scolaires 9 autodidactes dont trois non-inscrits y sont rencontrés et  aucune absence n’a été signalée.

Sur la liste des candidats au centre de passation Bururi  figuraient  des noms des élèves non certifiés  et ces derniers ne se  sont pas présentés.

Au centre de passation de l’ETS Kiryama, il y avait  489 candidats à cet examen  et  18 absents ont été enregistrés

Le centre de passation de Matana a accueilli  616 candidats, le centre de passation de Rutovu 541, Kiremba sud 434 et le lycée Tora en commune Mugamba compte 501 candidats.