• mar. Mar 5th, 2024

Révocation de 35 magistrats par le Conseil supérieur de la Magistrature

ByAdministrateur

Juil 31, 2022

NGOZI, 30 juil (ABP) – A l’issu de la réunion du Conseil Supérieur de la Magistrature tenue du 28 au 29 juillet à Burasira en commune de Ruhororo, le chef de l’Etat Burundais, M. Evariste Ndayishimiye a annoncé la révocation de 35 magistrats.

Le président Ndayishimiye a fait savoir que parmi les 40 dossiers soumis à l’examen lors des assises de Burasira, il y en a qui n’ont pas réunis de preuves tangibles de culpabilité. Il s’agissait soit des erreurs commises involontairement ou de mauvaises interprétations pouvant arriver à tout être humain.

Par contre, pour les 35 magistrats que le Conseil supérieur de la Magistrature a décidé de révoquer, il s’agissait des actes notoires de corruption qui déshonorent le corps.

Le président de la République a fait savoir que la mesure est définitivement prise et qu’il ne reste qu’un décret de sa mise en exécution. Les noms des magistrats seront prochainement affichés. Il a déploré qu’il existe des chefs de juridictions complices des crimes commis par leurs subalternes et qui d’une façon ou d’une autre les protègent en leur changeant de lieux ou de postes d’attache seulement au lieu de les punir. Ces chefs devront désormais subir eux-aussi des sanctions.

Le chef de l’Etat a demandé aux Burundais plus de confiance au corps de la justice car désormais les choses ont changé. La justice doit reconquérir son image de marque car sans justice, il n’y a pas de développement pour un pays.