• mer. Fév 21st, 2024

Les jeunes appelés à utiliser correctement le financement du PAEEJ

ByAdministrateur

Août 2, 2022

RUTANA/BURURI/MAKAMBA, 1er août (ABP) – Les projets innovants des jeunes des provinces Rutana, Bururi et Makamba ont été primés par le projet d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes (PAEEJ).

En province Rutana, cinq projets innovants au niveau provincial et deux pour chaque commune bénéficieront des financements de la part du PAEEJ, a signifié l’expert en questions environnementales, sociales et genre au sein de cet organe, M. Diomède Kantungeko, le vendredi 29 juillet 2022, après le concours de ces projets qui a connu la participation des jeunes entrepreneurs de cette province, ayant gagné au niveau communal.

                                                         Les jeunes participants à la compétition en province Bururi tenant leurs projets dans les mains

Quinze millions, treize, douze, onze, et dix millions de FBu sont des financements que recevront respectivement les cinq projets qui sont sortis premiers au niveau provincial. En marge de ces cinq, deux projets pour chaque commune qui sont sortis gagnants pendant la compétition communale bénéficieront respectivement d’un financement de neuf millions et huit millions de FBu.

Les projets sur la fabrication des biscuits, des beignets et de la farine à partir des bananes et des patates douces, la myciculture ainsi que la fabrication des savons de différentes catégories constituent ceux qui ont été choisis pour bénéficier de ce support financier.

Dans son mot du jour, M. Kantungeko a félicité les candidats dont les projets ont été couronnés, et a exprimé son souhait à la réussite de ces derniers. Il a interpellé ces jeunes entrepreneurs, au bon usage de la somme accordée par le PAEEJ car c’est une somme à rembourser mais sans intérêt.

Le but du PAEEJ étant de lutter contre le chômage au Burundi.

L’expert Kantungeko a indiqué que ce projet appuiera ces jeunes dans la recherche des marchés de leurs produits. Il souhaite que ces coopératives grandissent jusqu’à devenir de grandes entreprises qui pourront générer d’emplois pour d’autres jeunes en chômage.

Précisons que tous les cinq projets choisis auront une chance de participer à la compétition nationale, et sont déjà en application.

En province Bururi, cinq projets innovants ont été sélectionnés lors du concours de compétition provinciale. Les projets sélectionnés sont parmi les huit qui étaient en compétition venus dans les communes. Les projets classés meilleurs sont primés et le montant global de tous les projets (communaux et provinciaux) est élevé à 163 millions de nos francs.

La semaine prochaine, les responsables de ces projets se rendront à Gitega dans une formation.

En province Makamba, le chef de cabinet du gouverneur de Makamba, M. Bernard Ntahomvukiye appelle aux jeunes regroupés au sein des coopératives qui vont avoir le financement du PAEEJ, à utiliser les crédits qu’ils vont avoir à des fins proposés dans les projets. Il l’a indiqué le vendredi 29 juillet 2022 à Makamba (sud du Burundi) après la remise de certificats aux 5 meilleurs projets innovants qui vont avoir un financement allant respectivement de 15 millions à 10 millions, a constaté l’ABP sur place. Il a fait remarquer que les jeunes ont des talents qui leur permettent de concevoir des projets bancables. Leurs conceptions montrent que la province se développe à une bonne allure, ajouta que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour soutenir les projets des jeunes.

L’envoyé du coordinateur national du PAEEJ, M. Laurent Ndikumana a encouragé les gagnants provinciaux disant que même les deux premiers communaux vont être également financés pour un montant de 9millions et 8 millions de francs burundais.

Les cinq projets innovants provinciaux des jeunes qui vont avoir respectivement 15 millions, 13 millions, 12, 11et 10 millions de la part du PAEEJ sont Akarusho verba qui transforme les biscuits en farine de bananes, coopérative ishato iwacu qui transforme les cornes de vaches, coopérative Ntivyizana qui fabrique le savon et les cure dents à partir des produits du palmier, Ishaka Migongo qui fabrique le charbon écologique et enfin coopérative Tuzokwamaho qui transforme les fruits en jus.