• mar. Mar 5th, 2024

Moralisation de la population de Ngozi par le chef de l’Etat

ByAdministrateur

Août 2, 2022

NGOZI, 1er août (ABP) – Le chef de l’Etat Burundais, Evariste Ndayishimiye a procédé, samedi le 30 juillet à une séance de moralisation de la population au stade Agasaka de Ngozi. La séance était surtout axée sur le développement.

                                                                                                                       vue partielle des participants

Le président de la République a fait savoir que les Burundais ont l’obligation de travailler dur pour augmenter la production et avoir un surplus pour l’exportation et le rapatriement des devises. Ce qui permettra de réaliser des projets d’envergure de développement. Il a insisté pour l’éradication complète de la fraude, barrière infranchissable pour le développement d’une Nation.

Ceux qui ont pris la parole sont revenus sur certains prestataires de la justice qui travaillent mal et qui constituent une honte pour le pays. Certains ont demandé que leurs biens injustement saisis leur soient rétrocédés. D’autres ont soulevé des inquiétudes quant à leur sécurité étant injustement taxés de pratique de la sorcellerie. Pour d’autres, le mauvais état des routes intercommunales freine tout échange de biens et services.

Les spéculations sur les boissons BRARUDI, le sucre, le carburant et les engrais FOMI constituent un calvaire en province de Ngozi car elles empêchent toute avancée d’un citoyen ordinaire. Ils sont revenus sur la commune Kiremba qui constitue un exemple d’une très mauvaise gouvernance politique, sociale et même économique.

Dans ses réponses, le chef de l’Etat a surtout exhorté les administratifs à la base à être davantage à l’écoute des doléances de la population.

Pour le président Ndayishimiye, il se remarque une négligence des questions de la population par les chefs administratifs.

Il a insisté pour que les questions soient traitées au niveau des entités administratives décentralisées  au lieu qu’elles soient toutes acheminées à la présidence de la République comme si il n’y a pas de responsables au niveau territorial. Seules les questions ne pouvant recevoir de solution sur le plan local peuvent être envoyées aux conseillers de la présidence de la République. Au cours de sa visite à Ngozi, le président de la République a octroyé deux vaches à une coopérative des jeunes issus des différents partis politiques œuvrant en province de Ngozi