• mar. Sep 27th, 2022

La diaspora burundaise vivant en Italie octroie des bancs pupitres à l’école fondamentale de Gaharo

ByAdministrateur

Sep 1, 2022

KAYANZA, 24 août (ABP) – Les membres de la diaspora burundaise vivant en Italie ont remis le mardi 23 août 2022, un don de 153 bancs pupitres à l’école fondamentale de Gaharo en commune Muhanga de la province Kayanza (nord du Burundi). Ils ont également distribué le lait en poudre et des biscuits à l’orphelinat Maison Cana sis en commune Gahombo.

Le représentant de cette diaspora, Révérend Frère Innocent Manirakiza, a promis qu’en tant qu’enfant burundais, ils continueront d’appuyer dans des projets urgents.  A cette occasion, le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza, M. Vianney Ndikumana, a demandé à la population de planifier les naissances.

Les représentants de la diaspora burundaise vivant en Italie ont d’abord visité l’orphelinat Maison Cana de Rukago en commune Gahombo, munis du lait et des biscuits destinés aux orphelins hébergés par cet orphelinat. La représentante de cet orphelinat, Sœur Alodie Igiraneza, a salué cette assistance. Toutefois, elle a souligné que cet orphelinat Maison Cana fait face aujourd’hui au manque d’eau alors qu’il en a besoin pour faire la vaisselle, la cuisson et la promotion de l’hygiène de ces orphelins.

Cela étant, un homme d’affaire du nom de Vincent Ndagijimana avait récemment promis d’aider dans la mise en place d’une adduction d’eau en s’acquittant d’une somme de 8 000 000 FBu. Cette adduction d’eau a été construite mais n’a été fonctionnelle que durant le temps de la rosée. Cet homme d’affaire a ainsi promis de suivre de près et dans les plus brefs délais là où réside le problème afin d’y remédier.

Ces visiteurs ont poursuivi leur descente aux coopératives de transformation de la farine fortifiée de maïs et du riz se trouvant en commune Muhanga. Leur descente a été clôturée à l’école fondamentale Gaharo où ils ont distribué 153 bancs pupitres. Révérend Frère Manirakiza a indiqué que l’idée émane des photos montrant les élèves assis par terre suite à l’insuffisance des bancs pupitres. « Nous nous sommes alors mis ensemble pour voir ce qu’il fallait faire, d’où notre présence avec ces bancs pupitres que vous voyez, a-t-il témoigné, promettant qu’ils sont toujours prêts à contribuer dans différents domaines.

A son tour, le directeur provincial de l’éducation, M. Désiré Hatungimana, a salué ce don qui vient à point nommé surtout que cette province scolaire éprouve aujourd’hui un manque de plus de 22 000 bancs pupitres. Il a profité de cette occasion pour demander aux autres partenaires intervenant dans le secteur éducatif y compris la diaspora burundaise de ne pas cesser d’appuyer ce secteur en l’octroyant des bancs pupitres et d’autres matériels didactiques en vue d’améliorer le rendement scolaire.

Même son de cloche pour le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza, M. Vianney Ndikumana, qui, dans son discours, a souligné que le geste posé par les membres de la diaspora burundaise prouve sans nul doute l’amour qu’ils ont envers leur pays natal. Il a ainsi demandé aux bénéficiaires de ces bancs pupitres d’en prendre soin et de réparer à temps ceux qui sont cassés. L’insuffisance des bancs pupitres et des salles de classes restera toujours observable tant que les parents n’auront pas compris la nécessité de la planification des naissances, d’où il a exhorté les habitants de Kayanza à répondre à cette politique.