• mar. Sep 27th, 2022

Le ministre Uwizeye plaide pour la protection des infrastructures hydrauliques

ByAdministrateur

Sep 1, 2022

MAKAMBA, 24 août (ABP) – Le ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, M. Ibrahim Uwizeye en compagnie de l’ambassadeur de l’Union européenne, M. Claude Bochu, a inauguré le mardi 23 août 2022, une adduction d’eau potable (AEP) Mahembe – Nyabangwe en commune et province Makamba d’une longueur de 11,3 km. Le projet a été exécuté par la Croix Rouge du Burundi (CRB) dans le cadre du programme Résilience du projet Tubeho neza.

Dans son allocution, M. Uwizeye a demandé à la population de protéger les infrastructures hydrauliques car elles coûtent cher au gouvernement.  Il a remercié la CRB qui a aussi exécuté en commune Vugizo une AEP de 11,580 km. « L’eau c’est la vie, raison pour laquelle la population est appelée à protéger ces adductions d’eau potable » a ajouté le ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines. Celui qui détruit les infrastructures hydrauliques est l’ennemie du développement, il sera appréhendé et traduit en justice, a-t-il averti.

Il a indiqué qu’au niveau national, l’Union européenne (UE) a injecté un appui d’une somme de 692, 759,797 millions de francs burundais. Vu ce budget, il a demandé à la population de s’approprier de ces infrastructures en protégeant les sources d’eau en y plantant des arbres, les robinets ainsi que les réservoirs. Il a en outre remercié l’UE qui continue à soutenir le Burundi dans différents secteurs de la vie du pays sans oublier le secteur d’eau potable et de l’électricité.

Il a fait un clin d’œil aux services d’adduction d’eau de veiller à ce que leur budget ne tombe en annulation car, ils n’auront pas d’excuse. Les administratifs en collaboration avec les comités des points d’eau devront travailler en synergie pour une protection efficace de ces infrastructures, a-t-il ajouté. De son côté, il va tout faire pour que la population ait de l’eau et de l’électricité comme recommandé par le chef de l’État.

L’ambassadeur de l’UE, M. Bochu, a dit qu’il est porteur d’un message de solidarité du peuple européen qui a souffert du manque d’eau ces derniers jours suite aux incendies qui ont ravagé quelques endroits de l’Europe. Une autre raison est de saluer les efforts des partenaires surtout la CRB appuyée par la Croix Rouge espagnole et finlandaise et enfin montrer que la coopération entre le Burundi et l’UE est excellente. L’UE a financé ce projet parce qu’elle est convaincue que pour développer le pays, il faut que la population ait une bonne santé à travers l’eau potable, a-t-il déclaré.

Il a conseillé à la population ainsi qu’aux administratifs de bien gérer les infrastructures par les bénéficiaires en s’acquittant des redevances de renouvellement des différentes adductions.

Quant au secrétaire général de la CRB, M. Anselme Katiyunguruza, il a souligné que la Croix Rouge œuvre en étroite collaboration avec le gouvernement du Burundi pour le bien-être des Burundais.