• mar. Sep 27th, 2022

Prévision météorologique valable de Septembre à Décembre

ByAdministrateur

Sep 8, 2022

BUJUMBURA, 7sept (ABP) – Au niveau national, la prévision météorologique saisonnière pour la période de Septembre à Décembre (Agatasi) prévoit  une pluviométrie proche de la normale climatologique dans les régions naturelles de l’Imbo, Mugamba, Mirwa, Kirimiro, Buragane, une partie de Buyenzi, de Bweru et du Kumoso. Une pluviométrie en dessous de la normale climatologique sera observée dans les régions naturelles de Bugesera, une partie du Buyogoma, du Kumoso, de Bweru et de Buyenzi, a indiqué mardi le 6 septembre, le directeur chargé de l’ hydrométéorologie à l’Institut géographique du Burundi, M. Babonwanayo Déo, lors d’un atelier de présentation de la prévision météorologique valable pour la saison Agatasi (Sepetembre à Décembre 2022).

                                                                                     photo de famille des participants

Au niveau des températures, la prévision météorologique de Septembre à Décembre 2022 montre que les températures seront normales sur le Burundi bien qu’il  il y ait  des zones où on observera une augmentation légère de la température. S’agissant des dates probables du début de la saison culturale, il est prévu  que le début de saison commencera entre la première décade de Septembre et la deuxième décade du même mois  dans la grande partie Nord de la région naturelle du Mirwa, de Mugamba  et  dans certaines parties de l’Imbo.

Dans les régions naturelles de Buyenzi , une grande partie de Mugamba, du Mirwa, du Buyogoma, le début de la saison culturale est prévu entre la deuxième décade du mois de septembre et la troisième décade de ce même mois.

Dans les régions  naturelles de Buragane, Moso et dans la partie sud de l’Imbo   et une partie du Buyogoma , le début de la saison est prévu entre la troisième décade du mois de septembre et la première décade du mois d’ octobre.

La fin de la saison culturale Agatasi est prévue entre la deuxième et la  troisième décade du mois de décembre 2022 dans toutes les régions naturelles du pays.

M. Babonwanayo  a indiqué que les prévisions météorologiques ont une grande importance pour tous les secteurs. Elles donnent en effet des informations sur les variabilités des phénomènes climatologiques qui permettent aux différents acteurs de développement socio-économiques de faire des planifications qui tiennent compte des risques climatiques.

Les directeurs  des Bureaux provinciaux de l’Environnement de l’Agriculture et de l’Elevage qui étaient présents lors de la présentation de cette prévision météorologique ont été priés de communiquer ces informations à la population  qui est priée de cultiver des semences à cycle court et des cultures résistantes à la sécheresse dans les régions où les pluies seront en dessous de la normale.

Au niveau régional, il est prévu des conditions météorologiques plus sèches que la normale climatique et sont des conditions attendues sur la région de l’Est du Kenya, une bonne partie de la Somalie et sur la côte sud  du Soudan. Il est prévu aussi des conditions plus humides que la normale climatologique sur le centre et l’Est du soudan du Sud et dans certaines parties de l’ Ethiopie.

Dans les autres parties, les précipitations attendues  sont proches de la normale climatologique. Au niveau des températures, la prévision météorologique prévoit des températures supérieures à la normale dans certaines parties de la Tanzanie, du Kenya, de la somalie et Djibouti. Des températures normales et proches de la normale sont attendues dans les autres pays.

Concernant le début de la saison MAN (Septembre  à Décembre), il est prévu un début tardif de la saison à l’Est de la Tanzanie, du Kenya, au Sud-Est de l’Ethiopie et au Sud de la Somalie. Il est prévu aussi un début précoce de la saison à l’ouest de l’Ouganda, du Soudan du Sud, dans l’Est de l’Ethiopie, au nord de la Somalie et dans certaines régions du Rwanda et du Burundi.

Au cours cet atelier, les prévisionnistes de l’IGEBU ont présenté des exposés en rapport avec le travail de l’IGEBU. Ils ont indiqué que ce dernier  travaille avec les autres instituts de la Région et du monde. En effet le climat du Burundi dépend non seulement des facteurs internes comme le relief mais également des facteurs externes notamment les différences de températures dans les océans indien et pacifique, la zone de convergence intertropicale, la masse d’air congolais, les zones basses pressions équatoriales sans oublier le réchauffement climatique lié aux émissions du CO2 et du méthane, lequel affecte le monde entier avec des conséquences très néfastes dans tous les domaines socio-économiques