• jeu. Juin 13th, 2024

Clôture du festival national de la culture édition 2022

ByAdministrateur

Oct 6, 2022

BUJUMBURA, 30 sept (ABP) – L’assistante du ministre des Affaires de la Communauté Est-Africaine (EAC), de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Mme Liliane Gahungu a procédé le jeudi 29 septembre 2022, à Bujumbura, à la clôture du festival national de la culture, édition 2022, organisé du 28 au 29 septembre 2022 en face du stade Intwari sous le thème « Dushingire ku mico kama n’akaranga mu gukomeza umubano mwiza, amahoro n’iterambere » (Gardons intacte notre culture dans le renforcement de la cohésion sociale, de la paix et du développement).

Dans son discours de clôture, la représentante du ministre en charge de la culture a d’emblée remercié les organisateurs de ce festival national de la culture qui était plein de leçons touchantes émises à travers le langage et la mélodie des instruments traditionnels, avec des mots riches en vocabulaires et conformes au thème dudit festival.

Mme Gahungu a également exprimé sa gratitude envers le gouvernement responsable et laborieux qui ne ménage aucun effort pour mettre les moyens financiers à la disposition du ministère ayant la culture dans ses attributions, en vue d’organiser ce festival annuel qui rassemble les différents groupes culturels issus de toutes les provinces du pays.

Elle n’a pas manqué de remercier les conseillers de gouverneur chargés des affaires socio-culturels qui appuient le ministère en charge de la jeunesse et de la culture en faisant le choix des compétiteurs culturels au niveau provincial. Elle a également remercié tous les compétiteurs culturels qui ont présenté leurs talents dans le cadre de la consolidation de la culture burundaise.

L’assistante du ministre, en collaboration avec le conseiller du maire de la ville chargé des affaires socio-culturelles, M. Christophe Kinshasa, a ensuite procédé à la remise des prix aux meilleurs performants au niveau de l’art, de l’artisanat d’art et des danses culturelles.

Au niveau de la peinture, le premier et le deuxième sont originaires de la province Rumonge avec une note de 73% et 70,9% respectivement, tandis que le troisième est originaire de la province Ruyigi avec une note de 67,9%.

Au niveau de la sculpture, le premier a été M. Lazard Rurerekana originaire de la province Gitega avec une note de 85%, suivi par le sculpteur de la mairie de Bujumbura avec une note de 70,5%, tandis que le troisième a été le sculpteur de la province Bujumbura avec une note de 69,8%.

Pour la vannerie, une femme originaire de la province Mwaro a été la première avec une note de 80% suivie par celle de la province Ruyigi avec 70%. Le troisième a été le vannier Lazard Ndayikengurukiye originaire de la province Bubanza avec une note de 68%. Ce dernier est le représentant légal de la Coopérative des jeunes apiculteurs diplômés (COJAD), qui a pour objectif de produire du miel, de la transformation du miel et des bougies en cire de miel, etc.

Au niveau de l’artisanat d’art, les trois premiers sont respectivement Dany Bingaye originaire de la province Rumonge, Emmanuel Niyonkuru de la province Makamba et Démocrate Girumugisha de la mairie de Bujumbura avec une note respective de 80%, 75% et 68,5%.

Quant aux danses culturelles, les cinq premières provinces ont été respectivement Kirundo (88%), Cibitoke (84%), Karusi (80,8%), Gitega (80,2%) et Ngozi (79,2%). Leurs enveloppes ont été réceptionnées par les conseillers de gouverneur qui étaient présents à cet évènement culturel.