• dim. Mai 19th, 2024

L’Église catholique ouvre l’année jubilaire des 125 ans d’évangélisation

ByAdministrateur

Oct 6, 2022

BUJUMBURA, 3 oct (ABP) – L’Église catholique du Burundi a ouvert samedi le 1er octobre 2022, l’année jubilaire pour célébrer les 125 années d’évangélisation du Burundi. C’était aussi une occasion de célébrer la clôture des jubilés des œuvres pontificales et missionnaires.

Ces cérémonies ont eu lieu au cours d’une messe qui a été célébrée au Sanctuaire Marial du Mont Sion Gikungu. Une messe célébrée par les membres du conseil des évêques. Le 1er ministre et son épouse avaient répondu au rendez-vous,  les vice-présidents des deux chambres du parlement, le nonce apostolique accrédité au Burundi ainsi que les anciens présidents burundais Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya.

                              Au 1er plan, le 1er ministre et son épouse au Sanctuaire Marial du Mont Sion Gikungu

Dans son homélie, Mgr Joachim Ntahondereye, président de la Conférence épiscopale, qui a présidé la messe, a fait savoir que la célébration de ces 125 années est une occasion de faire un examen de conscience et s’auto critiquer par rapport aux enseignements des premiers missionnaires évangélisateurs. Constater si on a aimé notre prochain comme nous l’enseigne Jésus-Christ et de repartir dans le cas contraire.

Revenant sur l’envoi des premiers missionnaires sur le continent Africain, force est de constater que, malheureusement, certains se sont écartés de leur mission telle que définie par le cardinal Lavigerie patron des missions qui les avaient envoyés.

Selon Mgr Ntahondereye, le Cardinal Lavigerie avait envoyé les missionnaires en leur interdisant d’être des explorateurs mais en les exhortant d’être seulement des apôtres du Christ. En se mettant en marge de cette seule mission, il avait fait savoir qu’ils se perdaient.

Revenant sur le comportement à adopter pour les chrétiens catholiques Burundais au courant de cette année du jubilé, il a conseillé à renouer avec l’esprit missionnaire qui se concrétise à travers le dialogue avec Jésus-Christ. Une occasion aussi de nous réconcilier avec notre prochain et d’être compatissant pour lui. Une occasion également de porter loin le message de la bonne nouvelle du Christ qui nous a été annoncée par les premiers missionnaires.

Pour y parvenir, a indiqué Mgr Ntahondereye, nous avons besoin constamment de Jésus-Christ, seul sauveur, afin qu’il nous fortifie, nous purifie et nous donne la force qu’il faut et nous envoyer en missio