• mer. Juil 17th, 2024

La fraude des denrées alimentaires reste une réalité en commune Kabarore

ByAdministrateur

Oct 31, 2022

KAYANZA, 31 oct (ABP) – La police opérant en commune Kabarore de la province Kayanza (nord) a saisi la nuit de samedi à dimanche, sur la colline Nyamisagara, différents produits vivriers composés de 250 kilos de la farine de manioc, de 150 kg de pomme de terre, de 25 kilos du riz et de 15 kilos de haricot. En plus de ceux-là s’ajoutent 20 litres de carburant de type mazout. Tous ces produits étaient transportés à bord d’un véhicule immatriculé K8004A.

Le chauffeur de ce dernier a été mis en garde à vue au cachot du commissariat communal de la police à Kabarore. La saisie de ces produits intervient au moment où l’administration communale en collaboration avec le commissariat communal de la police à Kabarore ont animé mercredi de la semaine dernière une réunion à l’intention des chauffeurs et des commerçants en vue de les inciter à en découdre avec toute tentative de fraude des denrées alimentaires vers le Rwanda.

A l’issue de cette réunion, il a été décidé d’interdire tout mouvement du haricot et du riz sauf en cas de présentation d’une autorisation signée par l’administrateur communal. Cela intervient également au moment où dans les récentes réunions organisées dans différentes communes, le gouverneur de Kayanza, le colonel Rémy Cishahayo, n’a cessé de mettre en garde les fraudeurs.

A travers ces réunions, il interpellait tout un chacun à rester vigilant pour que la fraude pouvant engendrer la famine soit éradiquée. A noter qu’en cette même commune de Kabarore, six femmes rwandaises ont été interceptées le matin du dimanche 30 octobre sur la colline Rukere. Ces dernières étaient  entrées illégalement sur le sol burundais. Elles ont été mises en garde au cachot communal de Kabarore avant d’être émises aux autorités rwandaises l’après-midi du même dimanche.