• ven. Juin 21st, 2024

Les pompes funèbres appelées à travailler dans le respect du code forestier

ByAdministrateur

Nov 2, 2022

BUBANZA, 2 nov (ABP) – Les propriétaires des pompes funèbres, qui exploitent le cimetière de Buringa en commune Gihanga (Nord-Ouest du Burundi), nommé communément cimetière de Mpanda, sont appelés à travailler conformément au code forestier, a-t-on appris, lundi le 31 octobre 2022, dans la réunion qui a été tenue par l’administrateur de la commune Gihanga, accompagné par le responsable du Parc de la Rusizi, à l’intention des propriétaires des pompes funèbres.

Selon le responsable du Parc de la Rusizi M. Pacifique Ininahazwe, il a été constaté que certains propriétaires des pompes funèbres détruisent la réserve naturelle de Rukoko, dans leurs activités d’aménagement des terrains à utiliser.

Il a cité l’occupation illicite des terrains, enlèvement des différentes essences sur place et défrichement non autorisés, au moment où il y existe des arbres connus sous le nom d’IMIKO, qui ne se trouvent que dans deux pays au monde dont le Burundi.

D’autres étant le jet des bouteilles et autres objets en plastiques, par ceux qui participent aux enterrements, feux de brousses, des pompes funèbres qui érigent des tombes non durables et autres, a-t-il indiqué.

M. Ininahazwe a donc invité les administratifs et les propriétaires des pompes funèbres, d’associer, toujours, les responsables de la réserve naturelle de Rukoko, chaque fois qu’il y a activités à mener. Il met en garde ceux qui s’arrogent le droit de détruire cette réserve, que le Code Forestier est clair quant aux sanctions, dans ses articles 208 jusqu’à 212.

Quant aux propriétaires des pompes funèbres, ils demandent d’autres espaces car, disent-ils, ceux utilisés sont jugés insuffisants.

L’administrateur de la commune Gihanga, Léopold Ndayisaba, demande au Ministère ayant l’environnement dans ses attributions, de procéder à la délimitation de cette réserve naturelle de Rukoko, dans le but de limiter ces abus des pompes funèbres. A noter que les participants à cette réunion se sont convenus de mener un travail synergique pour la protection de l’environnement.