• ven. Juin 21st, 2024

Le vice-président de la République lance officiellement les activités des états généraux de la communication et des médias

ByAdministrateur

Nov 29, 2022

GITEGA, 25 nov (ABP) – Le vice-président de la République du Burundi, M. Prosper Bazombanza, a demandé aux journalistes de travailler professionnellement afin de servir aux Burundais des informations qui les aident à se forger le bien-être. Il a livré cette recommandation dans son allocution de lancement officiel des activités des états généraux de la communication et des médias, le jeudi 24 novembre 2022, dans les enceintes du Grand Séminaire Jean Paul II de Gitega, en commune et province  Gitega abritant la capitale politique du pays (centre du pays).

« Le professionnalisme, on doit y insister, car avec l’avènement d’internet, on est passé « des médias de masse à la masse des médias », a-t-il explicité. Pour étayer son propos, il s’est appuyé sur les événements qui se sont produits dans le secteur médiatique entre 2011 et 2022. Il a indiqué que des radios et télévisions sont nées les unes après les autres, avec des lignes éditoriales diverses et des moyens matériels, financiers et humains très limités.

M. Bazombanza a déploré que ces médias aient puisé le personnel parmi les jeunes chômeurs, sans expérience, ce qui a ouvert le métier à l’amateurisme et entravant ainsi profondément le professionnalisme, a-t-il ajouté. Il a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers des médias de continuer à appuyer ces derniers afin de catalyser leur émergence pour l’intérêt général du pays.

Malgré ces faiblesses dans les médias ci-haut évoquées, le vice-président de la République a salué la bravoure de nombreux journalistes qui fournissent des informations utiles au public. Il a n’a pas manqué de livrer son appréciation positive du gouvernement burundais aux médias lors des grands événements de l’histoire très récente du Burundi. Il en a cité entre autres le référendum constitutionnel de 2018, le processus électoral de 2020 et la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Aux participants auxdits états généraux, il a demandé d’arrêter des stratégies visant l’engagement du pays sur le développement. Auparavant, d’autres orateurs avaient livré des communications. L’on citerait entre autres la ministre de la Communication, des Technologies de l’Information et des Médias, Mme Léocadie Ndacayisaba, pour livrer la portée de ses assises. C’est une occasion de faire l’introspection, de relever les défis et de jeter des jalons pour améliorer le secteur médiatique, a-t-elle indiqué avant de remercier le gouvernement pour la reconnaissance du rôle des médias dans le développement du pays.

Quant à l’ambassadeur délégué de l’Union Européenne, il a réitéré la volonté de cette organisation internationale à être aux côtés des médias. Les communications ont été données par le président du conseil national de la communication (CNC) et le représentant de l’UNICEF au Burundi, au nom des organisations onusiennes.

Placés sous le slogan « Jamais sans les Médias », ces états généraux qui vont durer deux jours sont constitués par des thèmes en rapport avec la communication politique et la réduction de la fracture numérique. Les cérémonies ont vu la participation des personnalités issues des institutions étatiques, des organisations de la société civile, des partenaires techniques et financiers du Burundi, des responsables des médias ainsi que des journalistes.