• lun. Juil 15th, 2024

Comment redorer l’image de la ville de Rumonge ?

ByAdministrateur

Jan 16, 2023

RUMONGE, 13 jan (ABP) – Dans le but de recueillir les doléances de la population de la province Rumonge, deux ministres ont effectué une descente le mercredi 11 janvier 2023 dans ladite province. Il s’agit du ministre ayant les infrastructures, de l’équipement et des logements, M. Dieudonné Dukundane et celui de la solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, Mme Imelde Sabushimike.

Dans le domaine des infrastructures, M. Dukandane a fait savoir qu’il a visité la province Rumonge afin d’échanger sur la façon de changer l’image de la ville de Rumonge.

Selon lui, certaines infrastructures sont construites sans mener des études, ce qui occasionne, a-t-il ajouté, les dégâts comme la perte des vies humaines ou la perte au niveau économique. Il a également précisé qu’il souhaite que la ville de Rumonge soit un centre interrégional ou international pour le commerce suite à sa position stratégique.

Ainsi, il a interpellé les détenteurs des parcelles situées tout au long de la route de construire des infrastructures modernes et durables et surtout de demander des conseils auprès du ministère pour que celui-ci envoie des techniciens pour faire des études. La question liée au retard de viabilisation des sites de Mugomere, Birimba et Mwange a été adressée par la population au ministre des infrastructures, il a signalé que certains habitants avaient déjà payé les frais de viabilisation depuis une longue période et a demandé que ces derniers soient priorisés. Une autre question portait sur les travaux connexes du projet de construction de la RN3.

Concernant la question de viabilisation desdits sites, M. Dukundane a interpellé l’Office burundais de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction (OBUHA) à faire l’identification de ceux qui ont payé leurs frais de viabilisation afin qu’ils soient priorisés. Pour ceux qui ont demandé que les axes Kagongo-Murago-Tora-Gitega et Rumonge-Buyengero -Tora – Gitega soient des routes nationales du fait qu’elles joignent plusieurs provinces, le ministre des infrastructures a invité l’administration locale à repérer les projets d’urgence afin qu’ils soient inclus dans les projets de l’année budgétaire suivante.

Quant aux questions adressées au ministre ayant la solidarité dans ses attributions, plusieurs d’entre elles étaient d’ordre social, on cite entre autres les problèmes causés par la pratique de la polygamie, les défis rencontrés par les rapatriés, les enfants abandonnés par leurs mères dont leur santé mentale n’est pas bonne, les personnes démunies dont leurs maisons ont été détruites par les pluies torrentielles, les personnes vivant avec handicap et les batwa qui sont sans abris. Réagissant sur ces doléances, Mme Sabushimike a appelé les habitants des différentes localités à la solidarité enfin d’assister ces enfants abandonnés. Elle a appelé aussi les rapatriés qui ont été réintégrés à ne pas croiser les bras en attendant l’aide de l’État. Selon elle, un rapatrié est assisté dans les premiers jours de son arrivée, et doit lui aussi, a-t-elle martelé, se débrouiller pour gagner sa vie. Pour les sans-abris, Mme Sabushimike a promis que ces derniers seront assistés en toiture.