• mar. Juin 18th, 2024

Contribution du consortium des ONGs ACORD, Adp-MD2P au changement de comportement de la population

ByAdministrateur

Jan 17, 2023

KIRUNDO, 17 jan (ABP) – Le consortium des Organisations non gouvernementales ACORD, Adp-MD2P et l’Association des femmes entrepreneurs du Burundi(AFAB), a effectué du 7 au 10 janvier 2023, une activité de suivi-évaluation et d’appui méthodologique des activités qui sont en cours  dans les communes Kirundo, Bugabira et Vumbi de la province Kirundo (nord du Burundi), au sein du programme « Participation citoyenne et prévention des conflits », a constaté l’ABP sur place.

En passant dans ces trois communes, le coordinateur du programme M. Patrice Nsabayezu a essayé de faire comprendre aux bénéficiaires le comportement à adopter pour contribuer à la valorisation du statut socioéconomique de la population, en s’appuyant aux caractéristiques de la bonne gouvernance à savoir le consensus, la transparence, l’efficacité, le développement durable, etc.

Les administratifs et certains bénéficiaires du programme ont témoigné que les enseignements fournis ont été fructueux car, l’impact positif est visible dans la communauté surtout au niveau du social et du développement, ont-t-ils indiqué, ajoutant qu’ils ont changé de comportements en termes de service qu’ils rendent à la population.

D’autres disent qu’ils vont bientôt améliorer leurs conditions de vie  grâce aux pratiques agricoles modernes qu’ils ont apprises à Nyabututsi en province Gitega, surtout sur la culture du manioc. Ces bénéficiaires de la formation des techniques agricoles prévoient récolter du manioc dans les mois à venir mais s’inquiètent de ne pas trouver le marché d’écoulement car, la pratique apprise est très productive. Ils ont saisi l’occasion pour demander l’usine de transformation de la production, signifiant qu’il est facile de vendre le produit fini par rapport à la vente de la matière première.

En commune Bugabira, les représentants du consortium ont eu l’occasion de visiter les champs des bénéficiaires dans lesquels ils ont démontré les techniques modernes apprises, et ont positivement  apprécié la façon dont ils contribuent à l’augmentation de la production agricole, qui est le souhait du gouvernement.

En ce qui est de l’Association des femmes entrepreneurs, celles de la ville de Kirundo ont indiqué qu’elles fuyaient auparavant les impôts et taxes, mais qu’elles ont par après compris l’importance de la fiscalité grâce aux enseignements du programme. Elles sont conscientes que les recettes perçues par l’OBR sont utilisées dans la mise en œuvre des projets du gouvernement dans l’optique d’assurer le bien-être de la population.

Dans le secteur de la justice, les magistrats qui ont participé dans cette rencontre ont salué le programme qui a contribué à la réduction des dossiers judiciaires, c’est le cas de la commune Bugabira où, dans les mois passés, on accueillait plus de 100 dossiers, mais qu’on enregistre peu de dossiers.

Cependant, les bénéficiaires ont confié que ces activités du programme « Participation citoyenne et prévention des conflits », doivent être pérennisées même après le départ des partenaires techniques et vont être pris comme les activités de routine.

Quant à  Mme Pélagie Kagorore chargée des ateliers au sein de Adp-MD2P, elle a synthétisé ce qu’on a constaté sur terrain disant que le  Burundi a connu des moments difficiles et par conséquent beaucoup d’âmes ont été brisées, d’où ce programme a aidé à rendre calme les âmes perturbées, et il y a ceux qui ont fait des témoignage.

De surcroit, elle a indiqué que le programme a incité les bénéficiaires à l’auto développement, précisant qu’on a intensifié l’agriculture et que l’impact a été constaté. Elle a souhaité que ces pratiques apprises soient pérennisées.