• dim. Juin 16th, 2024

Trois membres du gouvernement en visite à Ngozi

ByAdministrateur

Jan 27, 2023

NGOZI, 25 jan (ABP) – Trois ministres du gouvernement burundais ont écouté les préoccupations de la population de Ngozi dans une réunion tenue à l’hôtel Winner’s de Ngozi. Il s’agit des ministres des finances, du budget et de la planification pour le développement Niyonzima Audace, celui des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux Dieudonné Dukundane. C’est aussi la ministre du commerce, du transport, de l’industrie et du tourisme, Marie Chantal Nijimbere.

Le ministre Niyonzima a répondu à la question de la rareté des devises. Pour lui, le seul moyen d’avoir des devises est d’augmenter et diversifier les produits exportables pour rapatrier les devises. C’est aussi de produire plus à l’interne pour diminuer les importations qui bouffent les devises.

Il a aussi fait savoir que l’OBR pense à rendre disponible des machines aux commerçants qui aider dans les déclarations fiscales. Comme ça, les fausses déclarations seront évitées et l’assiette fiscale pourra augmenter. Le ministre des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux a mis en garde contre le développement anarchique des villes. Tous ceux qui ont acheté dans les quartiers non viabilisés doivent cesser les constructions. Il a promis dans les plus brefs délais le plan d’urbanisation de la ville de Ngozi pour éviter le développement anarchique des quartiers. Concernant le prolongement de la Route Nationale 15, tronçon Ngozi- Kanyaru bas, le ministre Dukundane a informé que les études vont bientôt débuter pour le bitumage de ce tronçon. Quant aux routes intercommunales qui doivent être réhabilité ‘, le ministre a fait savoir que le gouvernement va bientôt acheter des machines pour éviter les locations qui coûtent cher à l’Etat. Les travaux seront selon le ministre Dukundane multipliés par trois.

La ministre ayant en charge le commerce, Marie Chantal Nijimbere a fait des mises en gardes aux commerçants qui spéculent sur les produits de première nécessité. L’administration a désormais le droit de rayer définitivement de la liste les commerçants qui ne respectent pas les prix fixés.

Mme Nijimbere a enfin fait un clin d’œil aux opérateurs économiques de Ngozi pour profiter des opportunités offertes par l’adhésion du Burundi dans les différents marchés communs.