• ven. Juil 19th, 2024

Les femmes encouragées à investir dans des métiers

ByAdministrateur

Mar 8, 2023

GITEGA, 7 mars (ABP) – Une enseignante à l’école fondamentale de Giheta II, Mme Josélyne Ndihokubwayo se réjouit de son métier de rôtir la viande du porc, sur la colline Gisuru de la commune Giheta en province de Gitega (centre du pays), étant fonctionnaire de l’État, a constaté l’ABP sur place.

L’enseignante Ndihokubwayo indique qu’avant de se lancer dans ce métier, elle a constaté qu’elle perdait plusieurs heures après le travail alors que le président de la République, ne cesse d’interpeller les gens à travailler assidûment pour que chaque bouche ait à manger et chaque poche de l’argent. « Comme j’aimais consommer la viande grillée, j’ai réalisé que je peux adhérer dans ce métier de boucher », a-t-elle indiqué, ce que la plupart de gens de cette colline ne comprenaient pas alors que j’étais fonctionnaire de l’État.

« J’ai d’abord discuté avec mon mari qui, par la suite a accepté que j’accomplisse ce métier » qui allait contribuer dans développement de leur famille. Elle signale qu’elle a été au départ discrédité par les hommes mais qu’elle a eu le courage de continuer malgré cela.

L’enseignante Ndihokubwayo a remercié vivement tous ceux qui l’ont soutenue et appelée d’autres femmes fonctionnaires ou rurales à se réveiller et à ne pas toujours tenir compte des revenus de leurs maris mais à apprendre des métiers quels qu’ils soient afin qu’elles aussi puissent avoir l’argent pour subvenir à leurs besoins au lieu de se lancer dans des mauvais comportements pouvant nuire leur vie. Selon elle, une femme digne de ce nom doit contribuer efficacement au développement de sa famille.

Elle interpelle les hommes à ne plus empêcher leur femme à faire des petits métiers car, selon elle, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et petit à petit, l’oiseau fait son nid, dit-on.

Se référant sur le thème de la journée mondiale de la femme, édition 2023 « Un leadership engagé pour une digitalisation innovante en faveur de l’égalité de genre », l’enseignante Ndihokubwayo, appelle les médias à soutenir les femmes innovatrices en rendant public leurs activités.

Signalons que l’enseignante Ndihokubwayo a commencé son métier avec un capital de 50.000 BIF, mais qu’elle a actuellement un capital de 500.000 Fbu.