• lun. Juin 24th, 2024

L’Equipe d’Europe lance son premier Réseau de femmes burundaises soutenues par ses programmes au Burundi

ByAdministrateur

Mar 20, 2023

BUJUMBURA, 14 mars (ABP) – L’Equipe Europe (UE, Allemagne, Belgique, France, Italie, Pays-Bas et Suisse)  a lancé  officiellement  le mardi  14 mars 2023 son premier Réseau de femmes burundaises issues de ses programmes financés au Burundi,  en présence du Secrétaire permanent  au ministère de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, M. Pontien  Hatungimana  et des Chefs de mission de l’Equipe Europe. Le lancement de ce Réseau a été placé sous le thème principal de l’autonomisation  économique des femmes, a- t-on constaté sur place.

Ce Réseau, qui se veut national et pérenne, sera tout au long de l’année animé à travers des temps de partage d’expérience entre femmes, de formation et des opportunités de création de projets. Le Réseau est appelé à s’enrichir chaque année avec de nouvelles femmes porteuses de projets et de femmes-marraines.

Consciente de la place et du rôle central que jouent les femmes dans le développement social et économique du Burundi, l’Equipe Europe restera aux côtés des femmes burundaises, précise l’Union Européenne à travers un communiqué de presse.

À travers ses programmes, l’Equipe Europe agit notamment pour le renforcement des capacités entrepreneuriales et techniques des entreprises féminines individuelles et collectives, l’amélioration de l’accès au financement, la lutte contre les violences basées sur le genre, l’inclusion et la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes.

L’Equipe Europe envisage de valoriser son engagement pour l’autonomisation financière des femmes burundaises en regroupant onze femmes, de profils différents, porteuses de mini-projets et des femmes-marraines ayant déjà fait preuve de réussite dans des activités d’autonomisation financière et entrepreneuriale, indique l’UE.

vue partielle des participants

L’ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi, M. Claude Bochu a, par ailleurs fait remarquer que  les femmes sont indispensables à l’économie du Burundi, que ce soit au sein des entreprises, sur les marchés, dans les coopératives (comme cheffes d’entreprises ou salariées), ou par leur travail à la maison ou aux champs. L’investissement dans l’autonomisation économique des femmes est la voie la plus sûre vers l’égalité des genres et l’éradication de la pauvreté, a-t-il précisé.

Dès 1957, à travers le Traité de Rome, a- t-il poursuivi,  l’Union Européenne s’est emparée de ce sujet en faisant figurer l’égalité entre les femmes et les hommes, parmi ses valeurs fondamentales. L’Ambassadeur de l’UE  note néanmoins que  malgré les avancées, il reste encore du chemin pour atteindre l’égalité effective entre les genres.

Le Gouvernement du Burundi est engagé aux côtés des pays de l’Equipe Europe dans l’autonomisation économique des femmes et reconnaît leur place et leur contribution unique pour relever les défis d’aujourd’hui et de demain. Selon M.  Hatungimana, le lancement de ce Réseau est aussi l’occasion de rappeler que, malgré les nombreux progrès, les femmes burundaises font encore face à diverses barrières qui limitent leur réalisation entrepreneuriale.

La promotion de l’entrepreneuriat féminin qui a pour finalité le développement économique, peut contribuer à la réduction de la pauvreté et des inégalités entre l’homme et la femme », a-t-il précisé