• dim. Juin 16th, 2024

Inauguration de l’extension de l’école SOS

ByAdministrateur

Mar 21, 2023

CIBITOKE, 20 mars (ABP) – Le Premier ministre de la République du Burundi, Gervais Ndirakobuca a effectué le samedi 18 mars, une descente en province Cibitoke, pour inauguration de l’extension de SOS Villages d’enfants, École Cibitoke. En compagnie de la directrice internationale de SOS Villages d’Enfants, région de l’Afrique de l’est et du sud, M. Ndirakobuca a inauguré trois salles de classe (4ème cycle de l’ECOFO), une salle des professeurs, une salle informatique avec vingt machines, une bibliothèque et un laboratoire.

Le Premier ministre a dans son discours, salué la contribution de SOS Villages d’enfants Région de l’Afrique de l’est et du sud avec ses partenaires, dans l’enseignement de qualité et autres services envers les vulnérables. Il a plaidé pour d’autres provinces, qui n’ont pas encore de SOS Villages d’enfants. Il a prodigué aussi de conseils aux enseignants, aux élèves, et à la communauté autour du Village d’enfants SOS Cibitoke, pour le bon entretien de ces infrastructures et de ce matériel, et a demandé de veiller à la sécurité dudit matériel pour l’intérêt des usagers.

La directrice Internationale de SOS Villages d’enfants Région de l’Afrique de l’est et du sud, a précisé qu’en plus de la prise en charge de remplacement, du renforcement des familles, développement de la petite enfance, éducation et santé, SOS Villages d’enfants a ajouté la prise en charge de la santé mentale. Elle a encouragé les enfants à aller de l’avant, pour le meilleur développement de la nation.

Signalons qu’avant cette inauguration, M. Ndirakobuca s’est joint à la population de la commune Buganda, dans les travaux communautaires, consistant au mélange du béton pour la construction du sous bassement du bureau communal, une infrastructure qui sera à trois niveaux. Dans son message aux participants, il a encouragé la population à s’atteler aux travaux de développement communautaire, en parallèle avec ceux de développement familial, tout en les invitant à la bonne gestion des récoltes pour vendre seulement l’excédent.