• ven. Juil 19th, 2024

Les Nations unies appellent à une action décisive pour freiner la crise mondiale de l’eau

ByAdministrateur

Mar 27, 2023

BUJUMBURA, 25 mars (abp) – Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres a procédé mercredi 20 mars 2023 à New York au siège de cette institution, à l’ouverture de la Conférence des Nations unies sur l’eau, édition 2023,  selon un communiqué parvenu à l’ABP.

Il s’agit du premier événement de ce genre depuis 1977. Cette conférence rassemble des parties prenantes variées, dont les États, organisations internationales, associations, scientifiques ou encore des acteurs privés. Ces personnalités mondiales se réunissent au moment où l’eau fait face aux pressions croissantes exercées sur elle par l’augmentation de la consommation, l’aggravation de la pollution et le changement climatique.

« C’est plus qu’une conférence sur l’eau. Il s’agit d’une conférence sur le monde d’aujourd’hui vu sous l’angle de sa ressource la plus importante », a déclaré le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, dans son allocution  d’ouverture. « Cette conférence doit représenter un bond en avant dans la capacité des États membres et de la communauté internationale à reconnaître l’importance vitale de l’eau pour la durabilité de notre monde et comme outil de promotion de la paix et de la coopération internationale, et à agir en conséquence. », a-t-il martelé.

« Au cours de cette conférence, nous voulons faire tourner la roue de l’eau, a déclaré, pour sa part, Willem-Alexander, le roi des Pays-Bas. « Nous ne nous arrêterons pas tant que l’eau n’occupera pas la place qu’elle mérite à juste titre dans les agendas et les programmes politiques mondiaux. Nous rassemblerons tous nos engagements, nos promesses et nos actions dans un programme d’action pour l’eau », a-t-il poursuivi.

Selon toujours ce communiqué l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène est le besoin humain le plus fondamental pour la santé et le bien-être, et un droit de l’homme déclaré. Pourtant, quelque 2 milliards de personnes dans le monde n’a toujours pas accès à l’eau potable. Davantage de personnes ont accès à des téléphones portables qu’à des toilettes et à des installations sanitaires, et 80 % des eaux usées sont rejetées dans l’environnement sans avoir été traitées. Plus de 90 % des catastrophes sont liées à l’eau, et le changement climatique ne fait qu’aggraver la situation. La demande en eau de l’humanité ne cesse de croître, et la pression sur l’eau douce devrait augmenter de plus de 40 % d’ici à 2050.

Malgré ces défis, poursuit le même communiqué, il est encore possible de réaliser une percée vers une planète où l’eau est en sécurité. Mais il est urgent d’agir maintenant. C’est dans cette optique que les dirigeants mondiaux, ainsi que plus de 6000 représentants de la société civile, chefs d’entreprise, jeunes et experts inscrits, participent à la conférence pour présenter des solutions innovantes et des engagements audacieux afin d’accélérer la transformation du secteur de l’eau. La conférence, qui réunit des représentants de tous les secteurs, est l’occasion d’unir la communauté mondiale autour d’un objectif commun et de déclencher une action concrète.

Le principal résultat de la Conférence sur l’eau 2023 de l’ONU sera le Programme d’action pour l’eau, un ensemble d’engagements des États membres et d’autres parties prenantes qui vise à présenter des solutions qui changent la donne pour accélérer les progrès de l’ODD 6. À ce jour, plus de 500 engagements ont été enregistrés par les gouvernements, les agences de l’ONU, les chefs d’entreprise et la société civile, allant du ciblage des sources de données ouvertes et de l’amélioration de l’éducation autour de l’eau, à la généralisation des pratiques efficaces de gestion de l’eau et à la mobilisation de fonds pour stimuler l’action en faveur de l’eau. De nombreux engagements sont déjà disponibles, mais des annonces importantes seront faites tout au long des trois jours que va durer la conférence