• jeu. Juil 18th, 2024

Le vol de la canne à sucre engendre une perte au sein de la SOSUMO

ByAdministrateur

Avr 12, 2023

RUTANA, 11 avr (ABP) – La société sucrière du Moso (SOSUMO) enregistre une perte d’environ cent trente millions de francs burundais chaque année due au vol de la canne à sucre dans ses plantations, a signalé l’administrateur directeur général de ladite société, M. Aloys Ndayikengurukiye, la semaine dernière, lors d’une réunion de sensibilisation contre ce vol qu’il a tenue à l’intention des responsables de l’agriculture et des administratifs des communes qui abritent ces plantations dont Bukemba, Giharo de la province Rutana et Kayogoro de la province de Makamba.

Au cours d’une présentation de la journée, le directeur de l’agriculture au sein de la SOSUMO, Jean Claude Ntwari a fait savoir qu’en marge des cas de vol de la canne à sucre, s’enregistre d’autres cas affectant négativement la production au sein de la société entre autres la destruction des souches de canne à sucre et la destruction des digues dans les champs de la canne à sucre.

M. Ndayikengurukiye a déploré qu’actuellement des adultes soient impliqués dans ce vol qui était plutôt connu pour des enfants de la localité. Il s’est demandé pourquoi après avoir été volée dans des plantations de la société, la canne à sucre de la SOSUMO n’apparaît pas sur le marché des cannes à sucre de la zone frontalière des aires de la société.

Il a appelé les administratifs et les responsables de la justice à sensibiliser la population à travers des réunions sur les collines et à la mettre au courant des sanctions que la loi prévoit pour ce genre de vol afin de pouvoir éradiquer cette pratique.

Signalons que jusqu’à présent la SOSUMO compte trois mille huit cent quatre-vingt hectares de plantations de canne à sucre.