• mar. Juin 18th, 2024

Homologation de nouvelles variétés de canne à sucre

ByAdministrateur

Avr 13, 2023

BUJUMBURA, 12 avr (ABP) – Le comité technique national d’homologation des variétés (CTNHV) a validé le mercredi 12 avril 2023 à Bujumbura, de nouvelles variétés de canne à sucre qui vont bientôt être plantées par la société sucrière du Moso (SOSUMO).

Dans son allocution, le président dudit comité en même temps directeur de la recherche à l’institut des sciences agronomiques du Burundi (ISABU), Dr Willy Irakoze a indiqué que  ça faisait plus de 30 ans qu’il n’y avait pas de nouvelles variétés introduites pour l’exploitation. Les chercheurs et la SOSUMO ont constaté que cela causait une chute progressive de la production du sucre au niveau du pays dû à la dégénérescence génétique de ces variétés, a-t-il ajouté.

                                                                                          Le directeur général de la SOSUMO

En effet, a-t-il signalé, la solution était de se dépêcher dans les centres internationaux ou sous régionaux qui développent les variétés de canne à sucre pour importer les meilleures variétés pouvant rassurer, du côté production mais aussi du côté qualité d’où ils ont ciblé le centre de recherche se trouvant au niveau de l’ile Maurice qui collabore avec le centre international de la recherche agronomique et de développement et ont conclu des accords pour importer chaque année 10 variétés à tester, a-t-il précisé.

Dr Irakoze a en outre annoncé qu’avec les nouvelles variétés homologuées, la SOSUMO pourra améliorer la qualité et le niveau de production du sucre. Il a indiqué que les variétés validées par ce comité, une quinzaine sont à planter sur les collines et six au bas fond où la nappe phréatique est  très proche.

A son tour, le Directeur Général de la SOSUMO, M. Aloys Ndayikengurukiye a annoncé que cette séance d’homologation rentre dans le cadre d’augmentation de la production tracé par le Gouvernement, et que l’objectif de la SOSUMO est de partir du rendement annuel de 20 milles tonnes à 35milles tonnes. Pour y arriver, a-t-il souligné, l’extension doit être faite tant au niveau de l’usine qu’au niveau des champs, mais aussi et surtout la plantation des variétés de cannes très riche en sucre et en bagage doit être encouragée.

Selon M. Ndayikengurukiye, toutes ces variétés homologuées ont une capacité supérieure à la capacité de production de la canne que la société de production du sucre a actuellement. Il a révélé  que la SOSUMO va procéder à la plantation de ces nouvelles variétés dans le souci de remplacer progressivement les anciennes variétés qui sont en dégénérescence. « Nous prévoyons d’avoir la canne à sucre sur une superficie de 4000 ha. Nous avons 3600 ha sous cannes et des terres disponibles où planter ces nouvelles variétés et nous procèderons progressivement au remplacement des variétés anciennes » a-t-il déclaré.

Signalons que cette homologation intervient au moment où la population burundaise se lamente suite à la pénurie sensible du sucre qui s’observe dans certaines localités du pays.