• sam. Juil 13th, 2024

Descente du président de la République en communes Mukike et Rusaka

ByAdministrateur

Avr 24, 2023

BUJUMBURA/MWARO, 19 avr (ABP) – Le président de la République du Burundi Evariste Ndayishimiye, a effectué mardi le 18 avril 2023, une visite de travail en communes Mukike de la province Bujumbura et Rusaka de la province Mwaro.

En commune Mukike, le chef de l’Etat a visité les champs de pomme de terre appartenant à la coopérative Sangwe Kanyunya et un éleveur moderne, retraité de l’Office du thé du Burundi (OTB), avant d’écouter les témoignages de partage d’expériences des responsables des coopératives zonales.

                                                                 Le chef de l’Etat échangeant avec M. Dismas Bodomba

Dans son discours, le président Ndayishimiye s’est dit satisfait des avancées constatées. Il a précisé que la population de Mukike a bien compris le combat de lutte contre la pauvreté pour l’auto-développement au moment où d’autres communes qui étaient dans la même situation de pauvreté inouïe, ne savent pas même aujourd’hui quoi faire pour se relever. Selon lui, l’exemple de Mukike devrait être un modèle.

                                                    Le chef d’Etat pulvérisant les pommes de terre sur la colline Kirambi

A titre d’exemple, la coopérative Kanyunya qui a bénéficié d’un prêt de 10 millions par le Gouvernement via le Fonds d’Investissement Communal (FONIC), atteint aujourd’hui un capital de 324 millions. En effet, la population de Mukike a déjà compris que les herbes non comestibles pouvaient être remplacées par des cultures. L’élevage se fait en stabulation avec un bon rendement et c’est un est exemple de réussite, selon les mots utilisés par le chef de l’Etat.

Le retraité de l’OTB, M. Dismas Bodomba, a déclaré qu’il gagne 1 200 000 Fbu par mois issus de la vente du lait et a ajouté que ses vaches se nourrissent.

Le président de la République a par la suite écouté les témoignages de l’administrateur de la commune Mukike, en même temps responsable de la coopérative Sangwe, M. Frédéric Manirakiza et les autres responsables des coopératives des zones relatant comment ils sont parvenus au changement de mentalité qui a abouti à un développement spectaculaire.

Selon leurs dires, ils ont procédé par une sensibilisation, les leaders ont prêché par le bon exemple et la population a suivi, signalant que l’agronome et les moniteurs agricoles se sont donnés corps et âme.            L’administrateur Manirakiza a remercié le président de la République pour avoir donné des machines pour terrasser la route qui mène vers le centre semencier de Ruzibazi afin de pouvoir acheminer la production de pomme de terre vers Bujumbura et a émis le souhait que ce centre soit appuyé, ce qui a été promis par le président de la République.

Le président Ndayishimiye a vivement félicité l’administrateur et les natifs qui ont pris le devant ainsi que l’agronome qui sait ce qu’il doit faire, promettant qu’il prend en mains la question du centre semencier de Ruzibazi et le mont Heha qui doit être aménagé afin d’être un site touristique attrayant.

M. Ndayishimiye a poursuivi sa descente en commune Rusaka de la province Mwaro, où il a également visité les champs de la coopérative Sangwe Gasenyi situés sur la colline Kirambi.

Dans une réunion qu’il a tenue à l’endroit des membres des coopératives, le chef de l’Etat burundais a demandé de servir d’exemple pour les autres communes. Il a appelé les citoyens de Mwaro à profiter de la paix et de la sécurité qui règnent dans le pays pour s’atteler aux travaux de développement. Il leur a demandé de combattre l’ennemi commun qui est la pauvreté.

Le chef de l’Etat burundais a aussi suivi des témoignages des leaders des coopératives relatant les stratégies utilisées pour évoluer.

Ainsi, la coopérative Sangwe Gasenyi enregistre un chiffre d’affaires de plus de 150 millions aujourd’hui. Cette coopérative cultive des pommes de terre sur une étendue de 3,5 ha avec une semence de 7 tonnes. Une récolte de 14 tonnes est attendue.

M. Ndayishimiye a en outre demandé aux membres de la coopérative, de majorer la production et s’est joint à eux dans la pulvérisation de cette culture.