• sam. Mai 25th, 2024

Message à la Nation du président de la République à l’occasion de la célébration de la fête du travail.

ByAdministrateur

Mai 8, 2023

BUJUMBURA, 1er Mai (ABP) – Le président de la République,  M. Evariste Ndayishimiye, a prononcé,  le dimanche 30/04/2023, un discours à la nation à l’occasion  de la fête du travail et des travailleurs  célébrée, le  1er Mai. Il a, d’emblée,  fait remarquer  que la célébration de cette fête est un rappel sur les obligations, à la fois, de l’employeur et du travailleur, dans l’optique de s’acquitter convenablement des tâches qui incombent à chacun d’eux.

Le thème choisi pour cette année est  « Leaders en agriculture, servez de modèles dans l’amélioration de la production ».  Pour le président de la République, les leaders sont les premiers interpellés pour être des porte-étendards vers le développement  du pays.

Le Président de la République est revenu sur le Forum économique qu’il a présidé du 20 au 21 avril, dans lequel il a exprimé sa vision d’un Burundi,  pays émergent en 2040 et développé en 2060. Au cours de ce forum,  les participants se sont engagés à œuvrer pour que le Burundi soit un pays de paix, où tout citoyen est satisfait des conditions de vie et de  sécurité,  où chaque enfant accède à l’éducation et  aux soins de santé,  et chaque citoyen a un travail  lui permettant de vivre décemment.

Selon le président Ndayishimiye, les opportunités de se développer sont multiples. Le Burundi regorge de  plusieurs possibilités à exploiter qui peuvent  apporter des richesses au Burundi. Il a souligné que la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060 est réalisable. Cependant, un changement en profondeur s’impose, a-t-il noté. Il a interpellé tout Burundais à prendre conscience  de ce qu’il faut faire pour rendre cette vision réalisable et prendre une décision adéquate.

M. Ndayishimiye a remercié ceux qui ont déjà pris les devants, par anticipation, par leur engagement, vers la réussite de la vision. Pour le président de la République, il est de notoriété que le Burundais est connu pour son travail acharné. Cependant, certains travailleurs ont abandonné depuis belle lurette cette noble pratique. Il a condamné le comportement de certains fonctionnaires de l’Etat qui ont perdu cette conscience.

Il a rappelé que l’année dernière était consacrée au travail acharné pour que « chaque bouche ait à manger et chaque poche ait de l’argent. Mais, a-t-il renchéri,  le constat a été autre, la production a ralenti, les causes majeures étant la non pratique de l’irrigation, l’insuffisance des semences sélectionnées. Malgré cet état de fait, le président de la République s’est dit satisfait du réveil des Burundais. Il a saisi cette occasion pour les encourager, à continuer sur cette lancée tout en félicitant   la jeunesse qui a pris conscience de s’engager sur la voie du développement.

A travers ce message à la nation, le président Ndayishimiye a insisté sur le réveil de conscience des leaders car, le pays ne peut parvenir à ses objectifs de développement sans un leadership éclairé et exemplaire dans l’exécution des projets de développement. Néanmoins, il a déploré que certains leaders  dorment sur leurs lauriers. « Ces derniers sont des oisifs, corrompus, détournent les deniers publics, pratiquent une injustice à l’endroit de la population ». Il a fait appel à leur savoir-faire pour l’intérêt du pays, leur demandant de s’investir en attirant  la jeunesse,  par leur inspiration.

Concernant  la rémunération des fonctionnaires de l’Etat, le chef de l’Etat  a fait savoir que  le souci du gouvernement est de donner plus de valeur à leur travail.  Le gouvernement s’est engagé de revoir,  à leur faveur,  leur rémunération,  petit à petit. Il a interpellé les travailleurs à la vigilance pour dénoncer les employeurs de l’Etat qui ne s’acquittent pas de leur devoir ou se rendent coupables de manquements  graves.