• mer. Juin 12th, 2024

La polyclinique Umugiraneza engagée à lutter contre l’infertilité au Burundi

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

GITEGA, 04 mai (ABP) – La Fondation Bonne Action Umugiraneza,  en collaboration avec la Fondation Merck, a organisé  mercredi le 3 mai 2023,  au siège nationale de cette fondation sise à Kibimba en commune Giheta de la province Gitega, un atelier de sensibilisation des professionnels de la santé et des administratifs,  sur la prise en charge de l’infertilité au Burundi.

Dans son allocution, la présidente de cette fondation en même temps première dame du Burundi,  Mme Angéline Ndayishimiye a fait savoir que la stérilité est un problème réel au Burundi au moment au la société burundaise  attache une grande importance à l’enfant. Elle a, à cet effet, conseillé les couples mariés qui passent  une année sans enfant, de consulter les professionnels en la matière.

                                                                                                     vue partielle des participants

Mme Ndayishimiye a signalé que ce centre va donner aux couples sans enfants la chance d’exercer leur droit de reproduction par un accès aux facilités offertes par la technologie moderne dans le domaine de l’infertilité. Il est temps que les Burundais renoncent catégoriquement à la mauvaise habitude de maltraiter les personnes infertiles, a-t-elle souligné.

Cet atelier a ainsi pour but d’informer les professionnels de la santé et les leaders administratifs sur les techniques de prise en charge de l’infertilité existant au Burundi et d’échanger sur les principales causes de l’infertilité ainsi que les stratégies de la prise en charge au niveau communautaire.

Le Président Directeur Général de Merck Fondation,  Dr Rasha Kelej a encouragé la première dame burundaise pour sa mise en place d’un centre pour la prise en charge des couples infertiles mariés légalement. Elle a appelé d’autres premières Dames à mettre en place le centre pareil dans leurs pays pour combattre  l’infertilité.

Mme Kelej a promis qu’il y aura d’autres programmes de renforcement des capacités pour combattra l’infertilité au burundi, soulignant que 51 médecins ont été déjà formés.

A cette occasion, la Fondation Merck a offert à la première dame burundaise, un certificat d’honheur en guise d’encouragement.